Marquis de Sade - La Philosophie dans le boudoir ou Les Instituteurs immorauxReportar como inadecuado




Marquis de Sade - La Philosophie dans le boudoir ou Les Instituteurs immoraux - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

Libro para leer online o descargar PDF - Marquis de Sade - La Philosophie dans le boudoir ou Les Instituteurs immoraux

Fuente:

Fuente: http://www.dominiopublico.es/


Introducción



Donatien Alphonse François Marquis de Sade LA PHILOSOPHIE DANS LE BOUDOIR OU LES INSTITUTEURS IMMORAUX Dialogues destinés à l’éducation des jeunes demoiselles. 1795 Table des matières AUX LIBERTINS ......................................................................
4 PREMIER DIALOGUE .............................................................
5 SECOND DIALOGUE .............................................................
14 TROISIÈME DIALOGUE .......................................................
16 QUATRIÈME DIALOGUE ......................................................89 CINQUIÈME DIALOGUE ......................................................98 SIXIÈME DIALOGUE ..........................................................
194 SEPTIÈME ET DERNIER DIALOGUE ................................
197 À propos de cette édition électronique .................................
215 La mère en prescrira la lecture à sa fille. –3– AUX LIBERTINS Voluptueux de tous les âges et de tous les sexes, c’est à vous seuls que j’offre cet ouvrage ; nourrissez-vous de ses principes, ils favorisent vos passions, et ces passions, dont de froids et plats moralistes vous effraient, ne sont que les moyens que la nature emploie pour faire parvenir l’homme aux vues qu’elles a sur lui ; n’écoutez que ces passions délicieuses, leur organe est le seul qui doive vous conduire au bonheur. Femmes lubriques, que la voluptueuse Saint-Ange soit votre modèle ; méprisez, à son exemple, tout ce qui contrarie les lois divines du plaisir qui l’enchaînèrent toute sa vie. Jeunes filles trop longtemps contenues dans les liens absurdes et dangereux d’une vertu fantastique et d’une religion dégoûtante, imitez l’ardente Eugénie, détruisez, foulez aux pieds, avec autant de rapidité qu’elle, tous les préceptes ridicules inculqués par d’imbéciles parents. Et vous, aimables débauchés, vous qui, depuis votre jeunesse, n’avez plus d’autres freins...





Documentos relacionados