ÉTUDE DE LANISOTROPIE DU MANGANITE DE FER PAR DIFFRACTION DE NEUTRONS A 4,2 °KReportar como inadecuado




ÉTUDE DE LANISOTROPIE DU MANGANITE DE FER PAR DIFFRACTION DE NEUTRONS A 4,2 °K - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.



Résumé : Les mesures de diffraction de neutrons avaient déjà permis de déterminer la structure magnétique de FeMn2O4 à 4,2 °K, les moments adoptent un arrangement pyramidal distordu, l-aimantation résultante n-est colinéaire à aucun d-entre eux et est voisine ~ 4° de la direction 101. A 4,2 °K, il y a donc 8 domaines correspondant aux directions de facile aimantation équivalentes mais les configurations magnétiques diffèrent par une permutation de moments B en passant d-une direction à une autre. Les constantes d-anisotropie peuvent être calculées à partir des variations des intensités magnétiques des raies de diffraction 101, 112 et 200 en fonction du champ magnétique appliqué suivant le vecteur de diffusion K, quand ce champ est devenu assez grand pour que les cristallites bien orientés soient devenus monodomaines. Les énergies d-anisotropie s-écrivent : K1 sin2 2 α + K2 sin2 4 α dans le plan 001 et C0,125 + sin2 φ — 0,5 sin2 2 φ dans le plan 010, avec K1 = 3 x 104, K2 = — 7,5 x 103 et C = 106 ergs-g. En appliquant directement les résultats théoriques concernant les structures magnétiques anisotropes dans les spinelles, à FeMn2O4, on trouve les configurations magnétiques en fonction de leur direction dans l-espace cristallin. On détermine : la contribution de chacun des 8 domaines aux intensités magnétiques des raies 101, 112 et 200 depuis H = 0, les champs seuils de disparition des domaines et les variations de leurs volumes relatifs.





Autor: B. Boucher R. Buhl M. Perrin

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados