Taux dintérêt effectif, viabilité financière et réduction de la pauvreté par les institutions de microfinance au BéninReportar como inadecuado




Taux dintérêt effectif, viabilité financière et réduction de la pauvreté par les institutions de microfinance au Bénin - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 LEO - Laboratoire d-économie d-Orleans

Abstract : Microfinance institutions MFI became very important in developing countries. They carried out a miracle by allowing several thousands outcasts of the classic banking system to reach financial services. But a controversy arose from their actions, that is the high costs associated to these services. This study estimated, from a data base financed by -Consortium Alafia- Association of the practitioners of the microfinance in Benin, the level of viable interest rate for the microfinance in terms of financial service supply. Results show that the micro-projects which rate of internal profitability does not exceed 36 % could not be financed by microfinance institutions. The usury law should be suicidal for MFI if it restricted simply the MFI to conform to the law which fixes the threshold of usury at 27%. Almost, no IMF would reach operational autosufficiency and then, sustainability by respecting this threshold.

Résumé : L-importance des Institutions de Microfinance IMF dans les pays en développement n-est plus à démontrer. Elles ont accompli un miracle en permettant à des milliers d-exclus du système bancaire classique d-accéder à des services financiers. Mais une polémique nait quant aux coûts élevés associés à ces services. Cette étude a évalué, à partir d-une base de données financée par l-Association ‘‘Consortium Alafia- des praticiens de la microfinance au Bénin, le niveau de taux d-intérêt viable pour la microfinance en termes d-offre de services financiers. Les résultats montrent que les micro-projets dont le taux de rentabilité interne ne dépasse pas 36% ne pourraient être financés par les Institutions de Microfinance. La réglementation sur l-usure pourrait donc être suicidaire pour les IMF si elle se bornait simplement à obliger les IMF à se conformer à la loi qui fixe le seuil d-usure à 27%. Quasiment aucune IMF n-assurerait son autosuffisance opérationnelle, donc sa pérennité, en respectant ce seuil.

Mots-clés : Taux d-intérêt effectif Viabilité financière Pauvreté Institution de Microfinance





Autor: Denis H. Acclassato -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados