Emergence et développement d’une littérature en langue vernaculaire : l’exemple du polysystème corseReportar como inadecuado




Emergence et développement d’une littérature en langue vernaculaire : l’exemple du polysystème corse - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 UMR CNRS 6240 LISA LISA - Lieux, Identités, eSpaces, Activités

Résumé : Avec sa décision fondatrice de séparer la langue corse de l’italien – et de bannir ce dernier de son journal A Tramuntana 1901 – Santu Casanova signe l’acte de naissance du corse comme langue littéraire. À l’époque et depuis quelques décennies, le passage d’une diglossie italien-corse à une diglossie français-corse s’accompagnait d’une modification du paysage littéraire insulaire. Alors que, durant des siècles, les auteurs corses avaient participé à l’univers des lettres italiennes, des écrivains et poètes insulaires s’introduisaient désormais dans l’espace littéraire français. Ayant été annexée par la France au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, la Corse se trouvait alors dans une situation de domination non seulement linguistique, mais encore politique et économique. Cette situation générait un fort sentiment d’amertume, l’île ayant perdu les attributs de la souveraineté qui avait été la sienne au XVIIIe siècle, sans pour autant bénéficier d’un mieux être matériel. C’est dans ce contexte qu’il faut situer l’émergence d’une littérature écrite en langue vernaculaire. Avec l’affirmation du corse comme langue d’imprimerie, un nouveau champ littéraire – spécifiquement corse – est créé autour d’une norme nouvelle : l’écriture en langue corse. Refusant de demeurer confinés à la périphérie des champs italien ou français, un collectif d’auteurs insulaires fonde un champ littéraire propre à la Corse. L’objectif est clairement affiché : la défense de la langue et de la culture corses. La nature de cet objectif commun apparait clairement tant à la lecture des textes produits qu’à travers les témoignages que nous avons recueillis. Nous avons proposé d’appeler cette période Primu Riacquistu Première Réappropriation, par référence à celle, plus récente, que l’on nomme communément Riacquistu années 1970 Talamoni 2008 : 12. Pour l’étude de ce Primu Riacquistu, nous avons procédé, en ce qui concerne la phase de recueil des données, d’une part à l’analyse d’une collection de textes littéraires et d’autre part à une enquête auprès des familles d’auteurs entretiens et questionnaire.S’agissant de la phase d’analyse des données, nous avons eu recours à la théorie du polysystème, développée par l’auteur israélien Itamar Even-Zohar Even-Zohar 1990, afin d’examiner les conditions de création et de développement du champ littéraire de langue corse. L’objet de la présente étude est de comprendre comment un groupe d’auteurs s’est organisé pour initier une démarche collective visant à défendre une langue et une culture menacées. Mais il s’agit également d’en tirer un certain nombre d’enseignements sur les mécanismes encore à l’œuvre aujourd’hui dans l’espace littéraire, et ce en vue d’une action concrète sur ces mécanismes afin d’aider au développement de la langue corse au sein de la société insulaire.

Mots-clés : polysystème Corse littérature langue vernaculaire domination linguistique réappropriation





Autor: Jean-Guy Talamoni -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados