Un site dhabitat Post-Saladoïde dans les Terres-Basses : Baie Aux Prunes Plum Bay Saint-Martin, Petites AntillesReport as inadecuate




Un site dhabitat Post-Saladoïde dans les Terres-Basses : Baie Aux Prunes Plum Bay Saint-Martin, Petites Antilles - Download this document for free, or read online. Document in PDF available to download.

1 UMR 8096 - ARCHAM AFAN - Association pour les fouilles archéologiques nationales, AAHE - Association archéologique Hope Estate 2 LAMPEA - Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe-Afrique

Abstract : The Amerindian site of Baie aux Prunes Plum Bay is located on the western part of the island of St.Martin, on the - Terres Basses - peninsula. It spreads on the seashore, behind the top of the beach. The archaeological investigations allowed to localize pre-Columbian structures : middens, burials and postholes. The stratigraphic analysis and the homogeneity of the artifacts attest to the contemporary of the deposits. The site is radiocarbon dated between 1000 and 1300 AD and corresponds to an Amerindian post-saladoid occupation phase, unknown so far on the island. This site presents several points of interest : a unique occupation associated with abundant artifacts preserved in a very good state as it concerns the human productions and the faunal remains. The study of the artifacts enables us to propose a chronological referential for this post-saladoid time period on the island of St. Martin.

Résumé : Le site amérindien de Baie aux Prunes est localisé à l-extrémité ouest de l-île de Saint-Martin, sur la péninsule des Terres Basses. Il s-étend sur la côte, derrière le haut de plage longeant la Baie. Des sondages de reconnaissance ont permis de localiser des structures liées à un habitat précolombien : dépotoirs, sépultures et trou de poteau. Les analyses stratigraphiques et l-homogénéité du mobilier archéologique, attestent de la contemporanéité des dépôts. Le site est daté par le radiocarbone entre 1000 et 1300 après J.-C. en années calibrées et correspond à une phase amérindienne postsaladoïde jusque là non représentée sur l-île. Le gisement présente plusieurs intérêts majeurs : une occupation unique couplée à un mobilier abondant, en excellent état de conservation, tant au niveau des productions anthropiques que des restes de faune consommée. Cette occupation permet d-établir un référentiel chrono-culturel précis et complète la chronologie des occupations postsaladoïdes de l-île de Saint-Martin.

en fr

Keywords : archaeology precolumbian housing midden wood post burials radiocarbon dates

Mots-clés : archéologie précolombien antilles habitat dépotoir poteau en bois sépultures dates radiocarbone





Author: Dominique Bonnissent - Christian Stouvenot -

Source: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DOWNLOAD PDF




Related documents