LE REALISME SOCIALISTE COMME IMPOSSIBLE NON FICTION : LEXEMPLE DE DEUX ROMANS DE GUERRE SOVIETIQUESReportar como inadecuado




LE REALISME SOCIALISTE COMME IMPOSSIBLE NON FICTION : LEXEMPLE DE DEUX ROMANS DE GUERRE SOVIETIQUES - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 Chercheur Indépendant

Résumé : Dans le réalisme socialiste, le récit doit être conforme au savoir fondamental le marxisme-léninisme. Ce programme tend à exclure l-événement au sens de Lotman. En effet, celui-ci est constitué par ce qui, dans le monde du texte, n-aurait pas dû arriver. Si Fadeev a dû récrire La Jeune garde, c-est parce que le mouvement du sujet, impulsé par les jeunes héros, contrevenait au dogme du rôle dirigeant du Parti communiste. La deuxième version du roman, corrigée selon les vues du pouvoir, présente les traits structurels de « l-art canonique » : le roman ne transgresse plus aucune norme. Un homme véritable de Polevoï évite le conflit entre le récit et le savoir. Le texte est construit comme un récit de renaissance, sur le modèle du mythe. On remarque que la mort symbolique du héros intervient au milieu du texte. Le héros est topologiquement équivalent à la collectivité tout entière. L-exploit qu-il réalise n-est pas individuel, et le récit s-inscrit dans le cadre du savoir fondamental.

Mots-clés : récit réalisme socialiste renaissance démembrement événement texte à sujet marxisme-léninisme Iouri Lotman Boris Polevoï Alexandre Fadeev art canonique Narrative Matters 2014 mythe cyclique héros





Autor: Serge Rolet -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados