Inégalités socio-spatiales de risque routier à ladolescence : Rapport intermédiaire n°4 du projet Isomerr JeunesReportar como inadecuado




Inégalités socio-spatiales de risque routier à ladolescence : Rapport intermédiaire n°4 du projet Isomerr Jeunes - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 UMRESTTE - Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement 2 UMRESTTE UMR T9405 - Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement 3 LET - Laboratoire d-économie des transports

Résumé : Ce 4ème rapport traite des effets du niveau socio-économique du lieu de résidence sur le risque d-accidents routiers avant 25 ans, et tout particulièrement chez les 14-17 ans. Les analyses ont été menées essentiellement par Idlir Licaj dans le cadre de sa thèse en épidémiologie, en lien étroit avec le projet Isomerr-Jeunes. Après un bref exposé des données utilisées - registre médical Arvac des accidents corporels de la route du Rhône et enquête ménages déplacements lyonnaise 2005-06 -, les taux d-accidents routiers des garçons et des filles, total et désagrégés par mode de transport, sont analysés en deux temps à l-aide de régressions logistiques : i en les rapportant à la population résidente nombre d-accidents annuels - 100 000 habitants de chaque catégorie d-âge-sexe. Les risques à scooter, mobylette ou moto, d-une part, et selon les autres modes vélo, marche à pied, voiture, rollers-planches d-autre part, ne sont pas identiquement répartis au plan territorial. Les deux-roues motorisés se révèlent, à l-inverse des autres modes, moins générateurs de risque dans les communes défavorisées. Des analyses sur les 14-17 ans précisent le diagnostic, tout comme la distinction des accidents selon leur gravité, et l-analyse du lieu d-accident en fonction du domicile. ii en les rapportant à l-exposition au risque nombre d-usagers de chaque mode, distances par mode de déplacement. Ces indicateurs mettent en évidence des risques - unitaires - d-accidents à deux-roues motorisé et en voiture sensiblement différents de ceux obtenus à partir des taux d-incidences bruts. En particulier, les rapports de risque concernant le deux-roues motorisé entre les deux types socio-économiques de zones s-inversent lorsque l-on prend en compte le fait que ce mode est nettement moins utilisé dans les zones avec ZUS, vraisemblablement pour des raisons économiques. Ces résultats montrent l-intérêt d-une analyse épidémiologique qui prenne en compte l-exposition réelle au risque routier, par le biais de l-accès aux modes de transport, car celui-ci est inégalement réparti entre ménages, et entre territoires.

Mots-clés : risque routier mobilité quotidienne accident de la route comportement à risque perception du risque commune défavorisée zone urbaine sensible risque relatif registre médical Arvac d-accidents corporels de la route enquête ménages déplacements Rhône Lyon





Autor: Idlir Licaj - Mohamed Mouloud Haddak - Pascal Pochet -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados