NeurasthénieReportar como inadecuado




Neurasthénie - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CAK-CRHST - Centre Alexandre Koyré - Centre de Recherche en Histoire des Sciences et des Techniques

Résumé : Terme proposé par George M. Beard en 1869 pour décrire un état d-épuisement nerveux « nervous exhaustion ». Maladie du progrès strictement limitée selon Beard aux classes moyennes et supérieures des États-Unis, cette pathologie a pour origine biologique une faible résistance du système nerveux qui se révèle sous la pression de facteurs extérieurs activité intellectuelle intense, compétition sociale etc

Peu discutée dans un premier temps aux États-Unis, la neurasthénie est rapidement diffusée en Europe à partir des années 1880. En France, Jean Charcot fixe ses stigmates : céphalées, insomnie, dépression cérébrale, asthénie neuro-musculaire, rachialgie et dyspepsie par atonie gastro-intestinale. De nombreux médecins décrivent avant 1900 la « maladie de Beard » comme un syndrome d’asthénie physique lié à un trouble de l-humeur pouvant évoluer en mélancolie. Parce qu’elle permet de rassembler un ensemble de symptômes auparavant dispersés, la neurasthénie acquiert alors dans l’ensemble des névroses une place comparable à l’hystérie et à l’hypochondrie. La nouvelle entité s’articule en outre sans difficulté au système des dégénérescences, déformé en cette fin de siècle par un darwinisme social qui met en avant la lutte pour la vie dans la production des troubles mentaux C. Féré. Son succès dépasse d’ailleurs ce cadre médical. Présente dans l’œuvre de Durkheim dès 1893 dans La Division du travail, elle se trouve également en cette fin de siècle sous la plume d-écrivains O. Mirbeau, J. Renard, P. Valéry

. .

Mots-clés : Octave Mirbeau Charles Féré neurasthénie George Beard Paul Valéry mélancolie





Autor: Marc Renneville -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados