La construction de l’ennemi : usages politiques contemporains de la notion de radicalisationReportar como inadecuado




La construction de l’ennemi : usages politiques contemporains de la notion de radicalisation - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique

Abstract : French politicians used to denounce their opponents tendencies to radicalization. A systematic study of political discourses since 1980 to nowadays shows a notable reorientation in the vocabulary of radicalization from 2003 to 2008, and since 2012 where it is used to refer to the - enemy within -. Since 2012, the word - radicalization - is not used, in political discourses, to qualify political or social issues, related to politics or social reforms, but only to consider religious issues, and specially Islam and terrorism. This paper will underline designation processes of the - enemy within - and the related territorialisation of the threat in the suburbs les - quartiers -. We will show that - radicalization - is used by political discourses to convert the - opponent - in enemy and even in terrorist.

Résumé : Il est de tradition politique, en France, de dénoncer les tendances à la radicalisation de son adversaire. Une étude systématique des discours politiques de 1980 à aujourd-hui a permis de mettre en évidence une inflexion notable du vocabulaire de la radicalisation entre 2003 et 2008, puis à partir de 2012 où il est employé pour désigner l-« ennemi intérieur ». À partir de 2012, les acteurs politiques font progressivement passer le terme du champ des rapports politiques partisans et des luttes sociales au registre du terrorisme et de l-islam pour concentrer quasiment exclusivement son usage aux questions religieuses. Dans cet article, nous mettrons donc en évidence les opérations de désignation de l-ennemi intérieur et de territorialisation de la menace qui lui est associée, spécifiquement localisée dans les « quartiers ». Nous montrerons que la « radicalisation » sert d-opérateur, dans le discours politique, au glissement du registre de l-adversaire politique à celui de l-ennemi voire du terroriste.

Mots-clés : Radicalisation islam banlieues ennemi intérieur terrorisme.





Autor: Caroline Guibet Lafaye -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados