Echange, commerce et monnaies dans les économies non modernes : un réexamen de lapproche de Karl PolanyiReportar como inadecuado




Echange, commerce et monnaies dans les économies non modernes : un réexamen de lapproche de Karl Polanyi - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CALW - Centre Auguste et Léon Walras

Abstract : The main point of this paper is threefold ; we wish first to stress the very foundations of the substantive approach initiated by Karl Polanyi. It then seems necessary to take into account both old and new criticisms concerning Karl Polanyi-s work, whether the critics be Marxian, classical or - neoinstitutional - economists: indeed, the decisive issue is to know if a solely economic analysis of social institutions is to replace the Polanyian analysis of social institution which is radically socio-economic. Finally, three major institutions of substantive economy - i. e. trade, money and exchange - are put forward, as a way of constrasting Polanyian and non-Polanyian views: the substantive approach remains valid, even if the political feature of money uses must the subject of further analysis.

Résumé : Il se peut qu-une ligne de fracture nouvelle s-approfondisse dans les sciences historiques car l-opposition entre primitivistes et modernistes peut se redéfinir. En effet, les nouveaux modernistes peuvent ne plus croire à la domination de mécanismes précoces de marché et peuvent, plutôt, s-inspirer d-outils développés par la nouvelle science économique orthodoxe, en soulignant, parfois, l-existence de - contraintes institutionnelles - spécifiques . Il est évident que ce point de vue, typique de North , peut être d-autant mieux admis en son principe par les historiens et archéologues, qu-il ne disqualifie pas a priori les particularités des objets étudiés. Il est utile ici de noter que la contribution de D. North a été mise en avant, contre les affirmations excessives de Silver, par des historiens comme J. Renger et C. Zaccagnini qui, de façon différente, ont pu être proches ou sont proches de certaines intuitions polanyiennes. Toutefois, North et Silver ont des travaux qui les inscrivent dans un même paradigme. Pour autant, il ne nous semble pas qu-il faille faire son deuil de l-esprit même qui anima la démarche de Polanyi. Notons d-abord que le point de vue de Polanyi n-est peut-être pas aussi unilatéral qu-on parfois voulu le dire. Celui-ci craignait que les analyses de Weber, trop globalisantes, occultent une nécessaire première analyse économique des institutions . Enfin, son utopie - anti-marché -, laquelle est une raison de son intérêt pour l-histoire économique, provient de convictions socialistes , ce qui n-est pas chez lui équivalent à cette nostalgie du monde pré-marchand qui a irrité certains spécialistes. C-est pourquoi il nous a paru utile, dans un premier temps, de rappeler les fondements de la démarche de Polanyi pour montrer qu-on ne peut réduire les catégories polanyiennes à des considérations d-efficience telle que l-économie de marché peut les promouvoir ; nous mettrons en avant, en second lieu, les critiques de la démarche substantive de Polanyi, qu-elles émanent du marxisme ou des diverses formes de la théorie néoclassique. Il peut paraître curieux de rappeler le rapport de Polanyi à Marx ou au marxisme ; mais, en fait, les premiers tenants d-une analyse économique des institutions, critique de Polanyi, se disaient, dans le champ des sciences historiques, adeptes de Marx. Il est vrai que des questions fondamentales ont été posées dans ce débat. Or, certaines questions plus récentes, posées cette fois par la - Nouvelle Histoire Economique -, ne font que reprendre des interrogations économicistes qu-on aurait pu espérer dépassées. Nous pourrons alors mieux, en un troisième moment, mettre en valeur la spécificité de l-analyse que Polanyi produit du commerce, de la monnaie et de l-échange marchand ; il faudrait, selon lui, distinguer le commerce du marché et comprendre la monnaie d-un point de vue extérieur à la stricte logique matérielle de l-économie. Nous espérons, par le rappel des ambitions originelles du propos de Polanyi, et par l-exposé de quelques prolongements propres à son paradigme, montrer l-intérêt, qu-il y a pour les sciences historiques, à ne pas céder à une analyse strictement économique des institutions fondée sur la seule hypothèse de l-acteur comme - maximisateur sous contrainte -. A n-en pas douter, une telle proposition est d-une inactualité essentielle ; c-est précisément ce qui fait l-intérêt du paradigme polanyien, qui n-est pas une simple projection de la représentation immédiate de notre monde marchand ; fort heureusement, le savoir reste en devenir. Notre propos n-est donc pas ici de produire un ensemble de faits nouveaux ou de nouvelles interprétations de faits économiques, mais de nous interroger sur ces fondements de la connaissance qui rendent possible certaines controverses relatives aux économies non modernes ; il semble en effet essentiel, face à aux proliférations théoriques, de réexaminer leurs paradigmes fondateurs afin de ne pas être aveuglé par l-intérêt supposé de quelques conceptions prétendument nouvelles.

fr sv

Mots-clés : Monnaie Echange Commerce Marché Polanyi

keyword : Money Exchange Trade Market Polanyi





Autor: Jérôme Maucourant -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados