en fr Flood resilient city Assessment methods and tools La ville résiliente aux inondations Méthodes et outils dévaluation Reportar como inadecuado




en fr Flood resilient city Assessment methods and tools La ville résiliente aux inondations Méthodes et outils dévaluation - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 EIVP - Ecole des Ingénieurs de l a Ville de Paris

Abstract : I have a PhD in Geographic Information Sciences (GIS) entitled -River levee performance assessment. Criteria design in a Geographic Information-, defended in 2005 and obtained with the higher distinction. These three years of research have been lead at the Cemagref laboratory, in the department -Hydraulic Infrastructures and Hydrology- and have been followed by a one year Postdoctoral position to validate the methods developed during the PhD. A six months experience in HR Wallingford Flood Group Team, UK, allowed me to complete my experience and knowledge in term of flood risk management and of built environment flood risk issues. I have been for five years employed by EIVP (Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris) as manager of the building teaching department. I-m managing a set of 40 professors, I-m developing research activities and I-m the scientific coordinator of one of the two EIVP research thematic: -Risk and Urban Resilience-. In this thematic I-m managing six research projects. The main aims of my researches is to design methodologies and tools able, from the resilience concept, to assess and produce the resilient city facing different type of risks and to participate in it to the sustainable city design. These projects are i. FloodResilienCity (EU, Interreg IVb), ii. FloodProBE (EU FP7), iii. RESILIS (ANR Ville Durable 2009) iiii. -Paris résiliente- (Paris 2030) and Joaquin (EU, Interreg IVb). I-m the coordinator of -Paris résiliente- and I-ve been named, in RESILIS, the scientific coordinator due to my involvement. My scientific object has become step by step the built environment, and due to my background, I-m leading a multi disciplinary research, gathering sciences coming from urban engineering, civil engineering, geography, architecture and urban planning to produce spatial decision methods and tools. I have been involved in 2010 in two urban application forms because of my multi angle view of cities and my scientific approaches to model the built environment as a system of systems.

Résumé : Je possède un Doctorat en Sciences de l-Information Géographique. J-ai utilisé ces sciences dans le domaine du génie civil durant ma thèse, en particulier pour l-amélioration du dispositif de gestion des digues de protection contre les inondations. En effet, la particularité de ces ouvrages est leur grande longueur qui complique leur gestion. C-est pourquoi nous avons fait le choix de privilégier une recherche dans le domaine des Systèmes d-Information Géographique (SIG). En parallèle, l-analyse systémique, la Sûreté de Fonctionnement et les méthodes d-aide à la décision multicritères ont été employées pour modéliser les mécanismes de rupture des digues et pour évaluer l-état et la performance des digues. Enfin, ces méthodes ont été couplées à un SIG pour obtenir un système d-aide à la décision à référence spatiale permettant aux gestionnaires de digues de prioriser les opérations de maintenance grâce à la visualisation du niveau de performance de leur parc de digues. Aujourd-hui, mes recherches ont pour finalité la formalisation des connaissances utiles pour l-aide à la décision et pour l-aide à la conception de villes résilientes aux inondations. En particulier et en préliminaire, l-évaluation de la résilience urbaine vis-à-vis du risque inondation constitue l-apport principal de mes recherches pour permettre de s-appuyer sur un socle scientifique solide en vue de la fabrication de la ville résiliente, à moyen terme. Les méthodes employées et les outils développés, ou en cours de développement, ont pour objectifs d-une part d-informer sur le niveau de résilience de la ville par rapport à des scénarios d-inondation, d-autre part d-aider sur les décisions à prendre pour augmenter le niveau de résilience des territoires urbains. Cette recherche est donc transdisciplinaire et au service de la ville. La discipline scientifique principale utilisée dans le cadre de nos recherches est le Génie Urbain, discipline par essence transversale faisant appel à d-autres disciplines, parmi lesquelles la systémique, la Sûreté de Fonctionnement, la théorie des graphes, la recherche opérationnelle, la géographie urbaine et la géographie des risques, l-aide à la décision et les Sciences de l-Information Géographique. Cette recherche s-appuie essentiellement sur trois concepts :  le concept de gestion patrimoniale des ouvrages de génie civil appliqué aux digues de protection contre les inondations. Notre apport scientifique consiste en la production d-un modèle fonctionnel déterministe de l-évaluation de la performance des digues vis-à-vis de leurs mécanismes de rupture. Les méthodes employées proviennent de la Sûreté de Fonctionnement et de l-aide à la décision multicritère.  le concept de résilience urbaine en réponse à une gestion des risques jusqu-alors centrée sur la gestion des aléas. Le développement d-une méthodologie d-évaluation de la résilience des réseaux techniques urbains est l-objectif. Pour cela, nous analysons la capacité de résistance des réseaux, leur capacité d-absorption et leur capacité de récupération. Nous nous appuyons sur le modèle fonctionnel développé pour les digues, ensuite nous proposons la conception d-un indicateur de redondance des réseaux sur la base de la théorie des graphes et de travaux de géographie des réseaux.  le concept de système d-information à référence spatiale d-aide à la décision à destination des gestionnaires d-ouvrages de génie civil, des gestionnaires des réseaux techniques urbains, des collectivités territoriales et des services de l-Etat. Nous utilisons les Sciences de l-Information Géographique pour enrichir les fonctionnalités classiques des systèmes d-information existant avec les connaissances produites en termes de performance et de résilience. Il s-agit d-améliorer les capacités d-analyse des systèmes d-information par l-incorporation de nos modèles, avec, in fine, un objectif d-aide à la décision pour la ville résiliente aux inondations. La recherche entreprise est partenariale et s-opère dans plusieurs projets de recherche comme FloodProBE, FloodResilienCity, Resilis et Paris Résiliente. Les partenaires liés à cette recherche collaborative et applicative sont nombreux, internationaux et de nature différente. Parmi les partenaires académiques, cette recherche est menée avec le Cemagref, le laboratoire PRODIG (co-directions de thèses), le LEESU (Département Génie Urbain), l-Université de Sheffield (UK), aussi, mais dans des objectifs plus opérationnels, avec Deltares (NL) et Sintef (N). Sur le plan industriel, les Groupe Egis et Sogreah sont impliqués côté français, tout comme HR Wallingford (UK) et Dura Vermeer (NL). Enfin, puisque notre recherche est appliquée, plusieurs collectivités territoriales participent à cette recherche et bénéficient des résultats : la Ville de Paris et les Grands Lacs de Seine en Ile de France, le Conseil Général du Loiret, l-AgglO et la Ville d-Orléans sur le Bassin de la Loire, et, à l-international, les Villes de Bradford (UK), Dublin (Irl), Mainz (D), Bruxelles et Leuven (B), Rotterdam et Dordrecht (NL), Trondheim (N), Prague (CZ), puis, La Nouvelle-Orléans (USA). La recherche que je mène depuis le début de ma thèse s-inscrit, du fait de mon parcours universitaire et professionnel, dans une démarche logiquement transdisciplinaire. Je m-appuie sur un corpus scientifique et disciplinaire qui me permet de répondre à l-objectif de rendre la ville plus résiliente face aux risques. Ainsi, je dispose de disciplines que je sélectionne et adapte pour répondre à ce besoin sociétal d-adapter les enjeux urbains aux aléas naturels et technologiques. Parmi ces disciplines, rassemblées sous le Génie Urbain, on retrouve l-urbanisme et l-aménagement de l-espace, le génie civil, les Sciences de l-Information Géographique, la géographie, l-analyse de risque,

. Ces disciplines articulées entre elles représentent une contribution à l-amélioration des conditions de la résilience des villes. Les méthodes et outils développés sont d-abord génériques, puis ils sont testés et validés avec les gestionnaires des villes (Dublin, thèse de Serge Lhomme, Paris, thèse de Marie Toubin). La dimension spatiale de ma recherche en constitue aussi un fil conducteur : localiser, spatialiser, analyser les effets des risques et des mesures de résilience dans l-espace urbain font partie intégrante du processus de résilience urbaine et d-aide à la décision pour les acteurs concernés. Ces méthodes et outils développés puis testés, en co-construction avec les acteurs urbains, permettent une appréhension des politiques à mener à l-avenir à la fois en termes d-intégration du risque en ville, mais aussi pour la mise en place d-un urbanisme et d-un aménagement urbain plus résilients.

Mots-clés : Urban Resilience Critical Infrastructure Flood Defences GIS Decision Making Résilience Urbaine Infrastructures critiques Digues de protection contre les inondations SIG Aide à la Décision Gouvernance





Autor: Damien Serre -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados