Le projet Thermoptim-UNIT : cheminement et avancées pédagogiquesReportar como inadecuado




Le projet Thermoptim-UNIT : cheminement et avancées pédagogiques - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CEP-Sophia CEP - Centre Énergétique et Procédés

Résumé : Le projet Thermoptim-UNIT : cheminement et avancées pédagogiques R. GICQUEL, Professeur, Mines ParisTech Nous sommes confrontés à un nouveau défi : former des étudiants capables de traiter des problèmes plus complexes malgré un bagage scientifique plus léger, et ceci dans un volume horaire réduit. L-utilisation pédagogique des TICE et notamment des simulateurs peut être la solution à ce problème, dans la mesure où elle respecte un certain nombre de règles. Nous analysons dans cette présentation le cheminement suivi pour l-élaboration du projet Thermoptim-UNIT, aujourd-hui utilisé pour l-enseignement de l-énergétique dans plus de cent vingt établissements d-enseignement supérieur, aussi bien en premier cycle (CPGE et IUT) qu-en second ou troisième cycle (écoles d-ingénieur, universités) ou encore en formation continue. Problématique pédagogique Notre démarche a pour origine les difficultés que nous avons rencontrées lorsque nous avons commencé à enseigner la discipline : nous nous sommes trouvés en situation d-échec vis à vis des objectifs que nous nous étions fixés et que les approches pédagogiques classiques ne pouvaient pas permettre d-atteindre, à savoir rendre nos élèves capables, à l-issue du cours, de s-attaquer aux défis actuels de l-énergétique : réduction de l-impact environnemental des technologies, amélioration des rendements dans des conditions économiques acceptables

. En caricaturant à peine, on pourrait dire que les approches classiques sont confrontées à un dilemme, les modèles auxquels elles conduisent étant soit irréalistes, soit incalculables. Compte tenu des difficultés qu-il y a à estimer avec précision les propriétés des fluides thermodynamiques, elles conduisent en effet généralement soit à faire des hypothèses un peu trop simplificatrices, soit à adopter des méthodes fastidieuses à mettre en pratique. Il en résulte deux écueils qui ont pour effet de démotiver les étudiants : • les hypothèses de calcul étant trop simplistes, ils ne comprennent pas l-intérêt pratique des modèles qu-ils élaborent, ceux-ci étant très éloignés de la réalité ; • les calculs précis des cycles étant fastidieux, ils sont rebutés par la discipline. De surcroît, le temps consacré à la mise en équation des propriétés des fluides et du comportement des composants élémentaires représente l-essentiel du cours, de telle sorte que les élèves ne peuvent in fine travailler que sur les exemples de base de la discipline, sans aborder l-étude des cycles innovants, pour laquelle ils ne sont pas outillés sur le plan méthodologique. Le renouveau pédagogique que nous avons introduit est basé sur un déplacement du savoir acquis par les élèves. La mise en équation des évolutions subies par les fluides est drastiquement réduite, les calculs étant effectués par le simulateur sans que les apprenants aient besoin d-en connaître les détails. Ils consacrent en revanche l-essentiel du temps d-une part à l-apprentissage des technologies, et d-autre part à la réflexion sur les architectures des cycles thermodynamiques aussi bien classiques que novateurs, bâtissant graphiquement et paramétrant des modèles des diverses technologies énergétiques.

Mots-clés : Thermodynamique appliquée éducation





Autor: Renaud Gicquel -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados