Evaluation environnementale et socio-économique des impacts des mutations des modes de mise en valeur agricole (végétale et animale) dans le bassin de loued Dadès (Maroc)Reportar como inadecuado




Evaluation environnementale et socio-économique des impacts des mutations des modes de mise en valeur agricole (végétale et animale) dans le bassin de loued Dadès (Maroc) - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 ESO - Espaces et Sociétés 2 PRODIG - Pôle de recherche pour l-organisation et la diffusion de l-information géographique

Abstract : The wadi dades basin (Ouarzazate province, Morocco) is submited to strong changes of water and land resources management and use (mostly pastoral lands) materialized by degradation processes evidenced by remote sensing and ground survey. The decrease of water resources and the degradation processes perenniality linked with last decades hard drought shows a break up long process of tribes as institution of country planning. This break up can also be seen within water and land resources appropriation showed by private -gardens- development out of the valleys traditionally dedicated to agriculture and to the detriment of pasture lands. These new farms uses motor-pump. The interests of the community are decreasing for the benefit of individual interests increasing conflicts between users in a context of vagueness of water and land use and ownership laws.

Résumé : Le bassin de l-oued Dadès (Province de Ouarzazate, Maroc) est soumis ces dernières décennies à de profondes mutations des modes de gestion et de mise en valeur des ressources en terres et en eau et des espaces agricoles (surtout pastoraux), qui se sont concrétisées par d-intenses processus de dégradation des milieux mis en évidence par télédétection avec validation de terrain. La réduction continue des ressources en eau et la pérennité des processus de dégradation, combinées avec les sécheresses sévères de ces dernières décennies, est révélatrice d-un long processus de déstructuration de la tribu comme institution d-encadrement et de gestion du territoire. Elle s-observe également à travers les processus d-appropriation des ressources eau et terres révélés par l-apparition de « jardins » privés en dehors des vallées, espaces traditionnellement dédiés à l-agriculture, au détriment des terres de parcours. Ces nouvelles exploitations ont recours aux pompages, avec le développement rapide de la petite hydraulique (moto-pompes), surtout dans les nappes peu profondes également source d-alimentation du système traditionnel de mobilisation de l-eau, les khettaras, aujourd-hui à l-abandon. Les intérêts de la communauté n-ont cessé de s-estomper en faveur de l-intérêt individuel. Les « droits » individuels transgressent ceux de la collectivité et accentuent les disparités et les conflits entre usagers dans un nouveau contexte de flou concernant le statut de la terre et de l-eau, leur utilisation non contrôlée, le non-respect des règles d-utilisation des pâturages, etc. On se place donc dans une phase de transition, qui perdure, entre une gestion « tribale traditionnelle » devenue obsolète dans un contexte d-appropriation individuelle des ressources et une nouvelle situation qui reste encore à définir. L-affaiblissement des tribus a crée une absence « d-interlocuteur », réclamé par les institutions d-aménagement du bassin elles-mêmes (ORMVAO), car elle constitue un handicap à toute opération d-aménagement ou de revalorisation réelle de ce milieu.

en fr

Keywords : Agriculture changes tribe break up Remote sensing

Mots-clés : Mutation des modes de gestion et mise en valeur agricole dégradation déstructuration tribale télédétection





Autor: Mustapha El Hannani - Aude Nuscia Taïbi -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados