La Russie comme expérience de vie et décriture. : Le Journal dun loup de Mariusz Wilk (trad. Laurence Dyèvre, Noir sur Blanc, 1999)Reportar como inadecuado




La Russie comme expérience de vie et décriture. : Le Journal dun loup de Mariusz Wilk (trad. Laurence Dyèvre, Noir sur Blanc, 1999) - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 ILCEA4 - Institut des Langues et Cultures d-Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie

Abstract : Mariusz Wilk is a Polish prose-writer, who travels to the remote north of Russia. His firstbook, The journals of a White Sea wolf reveals his originality. He tries to delve into the mysteriesof the ‘Russian soul’ and history, for that he chooses to blend in with local life. That is why hesettled in a faraway, but representative place, the Solovetsky Islands. He writes of the ordinaryfolk he meets on a daily basis. He discovers a world marked by the ruins of the Soviet prisonsystem, but also by the secular presence of the monastery. In his notes, Wilk stops on somedetails with strong metaphorical potential. Finally, he writes of himself as a writer and a traveler.For in his writing and his travels, Wilk’s main aim is to find himself, to understand who he is, tothink about writing that allows self-transcendence, about the language and about the specificityof each word, with its emotional and symbolic charge. The journals of a White Sea wolf is atestimony on past and today’s Russia, a reflection on practice and literary genre of travel prose.

Résumé : Mariusz Wilk est un auteur polonais qui voyage dans la Russie du grand Nord. Son premierouvrage, le Journal d’un loup, révèle l’originalité de son regard. Wilk cherche à découvrir laRussie en profondeur, en choisissant de se fondre dans la vie locale. Pour cela il s’installe dansles îles Solovki, un lieu excentré, mais représentatif à ses yeux, de l’histoire et de la mentalitérusses. Il y découvre un monde en sursis, marqué par les ruines du système pénitentiairesoviétique, mais aussi par la présence séculaire du monastère. Dans ses notes, Wilk s’arrête surcertains détails à forte potentialité métaphorique. Enfin, il se livre à une auto-réflexion sur sondouble statut d’écrivain et d’étranger, sur l’écriture qui permet le dépassement de soi, sur lalangue et le mot, avec sa charge émotive et symbolique. Le Journal d-un loup est autant untémoignage sur la Russie d-hier et d-aujourd-hui, qu-une réflexion sur la pratique et sur l-écriturelittéraire du voyage.

Mots-clés : Solovki Russie littérature polonaise écriture du voyage étranger géopoétique





Autor: Isabelle Després -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados