La quête franciscaine aux XVIIe et XVIIIe siècles : théories et pratiques dune économie de lÉvangileReportar como inadecuado




La quête franciscaine aux XVIIe et XVIIIe siècles : théories et pratiques dune économie de lÉvangile - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 RESEA - Religions, Sociétés Et Acculturation LARHRA - LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes - UMR5190

Abstract : A specificity among mendicant orders in modern times was their original economic operating methods starting in the 13th century and based on locally begging for food for their convents. However, begging with the Franciscans was more radical than with the other mendican orders, namely dominicans, carmelites and augustines. This economic model was called into question as early as the late 15th century and even more so in the following centuries, to the point where this economic model seemed doomed to fail then. There were too many convents on too restricted areas with beggars being up against growing local hostility, seen as they were as social hangers-on, and clerics shunning away from a practice they viewed as disparaging. As regards regular tertiaries, begging was, albeit on a reduced scale , still in use in the 18th century. The fact is that for them it was so to say of way of being truthful to the poverty ideal. It was also a proven means of living which, in addition, made it possible for the convent to act its faith among the local population.

Résumé : À l-époque moderne, les ordres mendiants se distinguent par un fonctionnement économique original, en place depuis le XIIIe siècle et fondé sur la quête des ressources alimentaires du couvent auprès des populations à proximité immédiate des couvents. Toutefois, les franciscains ont développé une conception de la quête plus radicale que les autres ordres mendiants, dominicains, carmes et augustins. Cependant, malmené dès la fin du XVe siècle et plus encore dans les siècles suivant, ce modèle économique semble courir à sa perte. Il y a trop de couvents sur des territoires limités dont les habitants sont sans cesse sollicités ; une hostilité grandissante se déploie à l-égard du mendiant considéré comme un parasite social et les religieux se détournent de cette activité jugée avilissante. Dans le cas des tertiaires réguliers, on observe cependant un maintien de la quête au XVIIIe siècle, même dans des proportions réduites. Elle est en effet une forme de fidélité à l-idéal de pauvreté franciscaine et, malgré tout, un moyen de subsistance qui a fait ses preuves et qui offre l-avantage certain d-une mise en scène du couvent auprès de la population.

Mots-clés : quête ordres mendiants tertiaires réguliers de saint François économie catholicisme époque moderne





Autor: Fabienne Henryot -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados