Le microcrédit social : un argent secours en perspective historique - Le cas du prêt sur gages au Crédit municipal de BordeauxReportar como inadecuado




Le microcrédit social : un argent secours en perspective historique - Le cas du prêt sur gages au Crédit municipal de Bordeaux - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 GREThA - Groupe de Recherche en Economie Théorique et Appliquée

Abstract : The first pawnshop, or -Mont-de-Piété,- was created in 15th-century Italy to fight usury. The Mont-de-Piété and its pawn loan unquestionably became a fundamental pillar of social care. It promotes a charitable social economy and regards money as being at the center of all concerns for social and economical integration within a modernising society. It plays the role of a protective institution for wage earners subjected to pauperism and the social hazards of existence. The Mont-de-Piété allows wage earners to supplement their incomes by providing financial capacities when wages are low or uncertain. However the emergence of Social Welfare which stabilised incomes soon competed with the social financing provided by the Mont-de-piété. Thus institutionalised social policies brought a new light on the concept of social aid. 19th-century private and individualised social aid was gradulally replaced by public and global social welfare. Pawnbroking activities decreased significantly and soon the Crédit Municipal will assimilate the logic of banking institutions. However, toward the end of the 20th century the Mont-de-Piété institution comes up again and social microcredit progressively rises up in importance. Since the end of the 20th century, consequences of the liberal economic organization - such as social exclusion and banking exclusion - the Crédit Municipal activity has (re)developped and evolved. Nowadays, the Crédit Municipal is, just like the Mont-de-Piété used to be, an institution which allows for or facilitates social inclusion. In fact, the Crédit Municipal and its pawnbroking activities are re-establishing a new form of specific social protection.

Résumé : Créé dans les villes marchandes d-Italie du Nord au XVe siècle pour lutter contre l-usure, le Mont-de-Piété est devenu incontestablement un acteur fondamental de l-aide sociale à travers le prêt sur gages. Promoteur d-une économie sociale de bienfaisance, il met au cœur des préoccupations le rôle de l-argent comme une forme d-outil d-intégration économique et sociale à la société en voie de modernisation. Il agit comme une institution protectrice d-un salariat soumis au paupérisme et aux aléas sociaux de leur existence. En apportant des capacités financières, il permet au salariat de compléter ses revenus, quand les salaires sont précaires aléatoires. L-émergence de la Protection sociale, venant garantir et stabiliser les revenus, concurrencerait la finance sociale issue du Mont-de-Piété. Ainsi, l-action sociale institutionnalisée retourne les conceptions de l-aide, l-aide privée, individualisée, et marchande du XIXe siècle est remplacée par une aide publique, collective et non marchande. L-activité du prêt sur gages devient progressivement insignifiante, le Crédit municipal s-intègrera dans une logique bancaire. Mais la fin du XXe siècle voit renaître l-institution, le microcrédit social prend une nouvelle place. Sous l-effet de l-évolution de l-intensité de la Protection sociale, de l-apparition d-une nouvelle pauvreté, et de l-expression d-un nouveau risque lié à l-exclusion bancaire et financière, le prêt sur gages en consacrant un - argent secours - (re)introduit une forme de protection sociétale spécifique.

Mots-clés : microcrédit social économie sociale finance solidaire argent secours histoire économique et sociale





Autor: Guillaume Pastureau -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados