Cenozoic tectonics of the Western Approaches Channel basins and its control of local drainage systemsReportar como inadecuado




Cenozoic tectonics of the Western Approaches Channel basins and its control of local drainage systems - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 LDO - Domaines Océaniques 2 Institut de géologie et paléontologie 3 BRGM - Bureau de Recherches Géologiques et Minières 4 GM - Unité de recherche Géosciences Marines Ifremer 5 iSTeP - Institut des Sciences de la Terre de Paris 6 SOLITO - Laboratoire Histoire et Sciences Sociales du Littoral et de la mer 7 UCD School of Geological Sciences

Résumé : Le domaine des Approches occidentales de la Manche constitue une zone clé pour caractériser l-évolution post-rift des marges continentales NW européennes associées à la collision Afrique-Europe. Malgré les divers témoins des inversions cénozoïques jalonnant le pourtour de la Manche, la structuration et l-amplitude des mouvements demeurent néanmoins incertaines au sein de la partie méridionale française des Approches occidentales. Il en est de même sur le rôle de l-inversion de la mer du Nord dans la mise en place du Fleuve Manche qui drainait un bassin versant bien supérieur à la Manche actuelle durant les grandes régressions plio-quaternaires et alimentait les éventails sous-marins Celtique et Armoricain en bas de pente. La réalisation des campagnes de sismique-réflexion haute résolution GEOMOC et GEOBREST03 dont les résultats font l-objet de cet article permettent de répondre à ces questions en complétant la connaissance géologique de la Manche. Les nouvelles observations soulignent le diachronisme et le contraste de l-amplitude des mouvements du système de failles associées à l-inversion du bassin d-Iroise. Celle-ci se fait en deux épisodes: un épisode paroxysmal paléogène décomposé en deux phases, éocène Yprésien probable et oligocène, et un épisode néogène plus modéré réactivant partiellement les structures impliquées antérieurement. Les déformations se concentrent le long de l-accident nord Iroise NIF situé dans le prolongement de la faille Médio-Manche et entraîne localement des plissements de la couverture sédimentaire à l-aplomb des accidents profonds. L-inversion induit ainsi un soulèvement de près de 700 m du plateau médian situé au sud de l-accident nord Iroise. La cartographie isochrone des séquences sismiques identifiées démontre également le contrôle majeur des structures tectoniques sur la mise en place des dépôts néogènes. Le soulèvement de la partie orientale du bassin favorise ainsi la mise en place de vastes prismes progradants d-âge miocène supérieur, et contrôle le développement postérieur du réseau des paléo-vallées constituant l-extrémité occidentale du fleuve Manche. Ce réseau présente une géométrie en baïonnette marquée par de brutaux changements de directions variant de N040 à N070, cette dernière direction caractérisant la plus grande partie des failles néogènes associées au bassin d-Iroise. Les paléo-vallées se seraient développées lors d-une chute du niveau marin au-delà du rebord de plate-forme et la stratigraphie établie à travers cette étude amène à placer le début des incisions au Pliocène Reurévien ou pré-Tiglien. La chute amplifiée par l-inversion du bassin d-Iroise serait suivie d-un basculement tardif de la plate-forme externe à l-instar des observations réalisées sur de nombreuses marges du pourtour nord atlantique.

Keywords : English Channel Western approaches basins Cenozoic palaeovalley seismic stratigraphy tectonic inversion





Autor: Pascal Le Roy - Claire Gracia-Garay - Pol Guennoc - Jean-François Bourillet - Jean-Yves Reynaud - Isabelle Thinon - Patrick Kerv

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados