en fr Biogas valorization for chemical industries via catalytic process Valorisation de biogaz pour industrie chimie par voie catalytique Reportar como inadecuado




en fr Biogas valorization for chemical industries via catalytic process Valorisation de biogaz pour industrie chimie par voie catalytique - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 LGPC - Laboratoire de Génie des Procédés Catalytiques

Abstract : Hydrogen potential from biomass is currently being studied but ways of valorization of such biogas H2-CO2 mix via catalytic reaction, other than simply burning has not yet been considered. Thus the main objective of this work is the exploration of such methods. Effect of CO2 over catalytic system was not well known and only hydrogen dissociation inhibition is reported. Toluene hydrogenation over Pt catalyst is studied and activity loss transition behavior is observed with no CO2 where as complete catalyst inactivity for toluene hydrogenation is found in presence of CO2. Catalyst surface change by CO2 is quantified by DRIFT analysis and two-site mechanism is found to prevail. Reverse water gas shift reaction producing CO is found to be the main cause behind such catalyst surface response to CO2. Adsorption competition between CO and carboxylic acids is exploited for selectivity shift in favor of acids conversion. Alumina support is fouled by carbonates complexes with CO2 while silica is reported to promote decomposition, thus both were rejected and titanium oxide is used instead with a range of products produced. The required selectivity shift between reverse water gas shift and acid conversion is thus observed. Less active iron oxide catalyst further suppresses CO2 conversion. Iron oxide surface chemistry plays an important role over product selectivity among ketones and aldehydes. Two sites mechanism still prevails over iron and stable continuous operation requires simultaneous iron reduction via hydrogen, if totally oxidized by CO2–a reaction product, will cease to produce ketones. Energetically the process devised for acetone production is self sufficient and acetone not only act as an energy storage molecule but can also compensate new phenol production process producing no acetone

Résumé : La production de l-hydrogène à partir de biomasse est actuellement à l-étude mais la méthode de valorisation du biogaz mélange H2-CO2 par réactions catalytiques, autres que la simple combustion, n-a pas encore été retenue. Par conséquent, le principal objectif de ce travail est d-explorer les autres voies. L-effet du CO2 sur le système catalytique est mal connu et seulement un effet négatif sur la dissociation de l-hydrogène a été mentionné. L-hydrogénation du toluène sur un catalyseur Pt a d-abord été étudiée sans CO2 pour suivre son comportement et éventuellement sa perte d-activité. En présence de CO2, l-inactivité complète du catalyseur pour l-hydrogénation du toluène a été mis en évidence. La modification de la surface du catalyseur par le CO2 est quantifiée par DRIFT et un mécanisme à deux sites a été montré. La réaction de Reverse Water Gas Shift produisant du CO se trouve être la principale cause de la désactivation de la surface de catalyseur avec le CO2. Donc la compétition d-adsorption entre le CO et des acides carboxyliques a été mise à profit pour favoriser sélectivement la conversion des acides. Pour l-alumine, elle est polluée par des carbonates complexes venant du CO2. La silice étant aussi connue pour promouvoir la décomposition, ces supports ont été rejetés. L-oxyde de titane a été utilisé pour catalyser une autre gamme de produits. Sur ce catalyseur, le changement de sélectivité entre le RWGS et la conversion de l-acide a été observé. Quant à l-oxyde de fer catalyseur moins actif, il n’est pas capable de produire du CO à partir du CO2. La chimie de surface de l-oxyde de fer joue un rôle important sur la sélectivité du produit parmi les cétones et les aldéhydes. Un mécanisme à deux sites peut réutiliser pour l-oxyde de fer, montrant qu-un fonctionnement stable peut être trouvé si la réduction par l-hydrogène est continue. Si l-oxyde de fer est totalement oxydé par le CO2, produit de réaction, la production des cétones cesse. Énergiquement, le procédé de production d-acétone peut être autosuffisant et l-acétone peut être utilisée comme une molécule de stockage d-énergie. Le procédé va aussi compenser le nouveau procédé de production de phénol qui ne produit pas l-acétone

en fr

Keywords : Carbon dioxide Biogas Toluene hydrogenation Iron oxide Carboxylic acids Acetone

Mots-clés : Biogaz Hydrogénation du toluène Platinium Dioxyde de carbone Reverse water gas shift Oxyde de fer Acides carboxyliques





Autor: Aqeel Ahmad Taimoor -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados