en fr Effect of vitamin A status on glucocorticoid pathway and consequences on memory processes in rodents Effet du statut en vitamine A sur la voie daction des glucocorticoïdes et impact sur les processus mnésiques chez le ronReportar como inadecuado




en fr Effect of vitamin A status on glucocorticoid pathway and consequences on memory processes in rodents Effet du statut en vitamine A sur la voie daction des glucocorticoïdes et impact sur les processus mnésiques chez le ron - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 NutriNeur0 - Nutrition et Neurobiologie intégrée

Abstract : It is now established that vitamin A and its active metabolite, retinoic acid RA, are required for cognitive functions in the adult hood. The hyposignaling of retinoic acid and the hyperactivity of the glucocorticoid GC pathway appear concomitantly during aging and both would contribute to the deterioration of hippocampal plasticity and functions. Moreover, recent data have evidenced counteracting effects of retinoids on the GC signaling pathway.The goal of the present study has been to shed more light on the interactions between both signaling pathways and their consequences on cerebral plasticity and memory processes.We have investigated them not only in a well-established nutritional model of vitamin A deficiency but also during aging. Indeed, our experimental approach has consisted inmanipulating the status in vitamin A deficiency and-or supplementation or RA treatment inrodents to better understand its impact on plasma and intrahippocampal corticosterone levelsand the mechanisms involved in corticosterone bioavailability. Hippocampus-dependentmemory and plasticity adult neurogenesis and synaptic plasticity-related gene expressionhave also been assessed.We have shown a hyperactivity of the glucocorticoid pathway in vitamin A-deficientrats, leading to elevated peripheral and hippocampal corticosterone levels. This is probably due to a decrease in CBG binding capacity and to the hyperactivity of the hippocampal 11β-HSD1. Furthermore, a vitamin A supplementation normalizes glucocorticoid activity and hippocampal neurogenesis levels and corrects memory deficits.Besides, in middle-aged mice, a RA treatment is able to positively modulate the retinoidsignaling pathway inducing a decreased hypersecretion of intrahippocampal corticosterone. It thus counteracts the deleterious effects of an excess of glucocorticoids on neurobiological and memory processes.Altogether, these results contribute to the demonstration that in vitamin A deficiency and during aging, the status in vitamin A modulates GC activity. This work proposes new preventive perspectives based on nutritional factors such as vitamin A in order to delay agerelated cognitive decline.

Résumé : Il est maintenant bien établi que la vitamine A et son métabolite actif l’aciderétinoïque AR, joueraient un rôle important dans les fonctions cognitives du cerveau adulte. La diminution de l’activité de la voie de signalisation des rétinoïdes et l’augmentation de celle des glucocorticoïdes GC, se manifestent de manière concomitante au cours du vieillissementet participeraient aux altérations de plasticité et à l’étiologie du déclin cognitif lié à l’âge. De plus, certaines données ont mis en évidence des effets antagonistes de la voie des rétinoïdessur celle des glucocorticoïdes.L-objectif de ce travail visait donc à mieux comprendre les interactions entre ces deux voies de signalisation et leur impact sur les processus de plasticité cérébrale et les fonctions mnésiques chez le rongeur. L-approche expérimentale a consisté à étudier les effets d-une supplémentation nutritionnelle en vitamine A ou d-un traitement par l’AR sur le niveau corticostérone plasmatique et hippocampique, sur les mécanismes impliqués dans la biodisponibilité de la corticostérone, sur les processus de plasticité cérébrale neurogenèse et plasticité synaptique et sur la mémoire hippocampo-dépendante dans un modèle nutritionnel de carence en vitamine A mais également au cours du vieillissement.Nous avons montré qu’une carence en vitamine A entraînait une hyperactivation de la voie des glucocorticoïdes se traduisant par une hypersécrétion de corticostérone au niveau périphérique et hippocampique qui pourrait être liée à une diminution de capacité de liaison de la CBG mais également à une hyperactivation de la 11β-HSD1 au niveau hippocampique.D’autre part, une supplémentation nutritionnelle en vitamine A chez les rats carencés normalise les effets délétères observés sur la voie des glucocorticoïdes et supprime les altérations de neurogenèse hippocampique ainsi que les déficits de mémoire hippocampodépendante.De plus, un traitement par l’AR permettrait de moduler positivement la voie de signalisation des rétinoïdes chez la souris d’âge intermédiaire afin de diminuer l’amplitude de libération de corticostérone intrahippocampique, s’opposant ainsi aux effets délétères d’un excès de glucocorticoïdes sur les processus neurobiologiques et cognitifs au cours du vieillissement.Ce travail contribue à la démonstration d-une modulation de la biodisponibilité des glucocorticoïdes par le statut en vitamine A observée au cours d-une carence en vitamine A et du vieillissement. Il offre de nouvelles perspectives dans le développement d-une prévention du déclin cognitif lié à l-âge axée sur les facteurs nutritionnels tels que la vitamine A.

en fr

Keywords : Hippocampus Memory Cerebral plasticity Neurogenesis Aging Vitamin A deficiency Glucocorticoids Retinoic acid Vitamin A supplementation

Mots-clés : Hippocampe Mémoire Plasticité synaptique Neurogenèse Vieillissement Carence en vitamine A Glucocorticoïdes Acide rétinoïque Supplémentation en vitamine A





Autor: Damien Bonhomme -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados