en fr Benefit of including bioactive legumes sainfoin, red clover in grass-based silages on ruminant production and pollutant emissions Inclusion de légumineuses bioactives sainfoin, trèfle violet dans les ensilages à base dheReportar como inadecuado




en fr Benefit of including bioactive legumes sainfoin, red clover in grass-based silages on ruminant production and pollutant emissions Inclusion de légumineuses bioactives sainfoin, trèfle violet dans les ensilages à base dhe - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 HERBIVORES - Unité de Recherches sur les Herbivores 2 Institut National de la Recherche Agronomique France. Unité Mixte de Recherche sur les Herbivores Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme

Abstract : Fodder legume species allow to reduce inputs in livestock breeding systems fertilizer, concentrates notably because they contain high levels of crude proteins which are of primary importance in ruminant nutrition. However, during both silage and rumen fermentation processes, proteins are submitted to degradation which affects forage nutritive value and leads to nitrogen N losses notably via urine. Some specific legumes can then be of particular interest as they produce plant secondary compounds that can positively affect silage and digestive processes. Condensed tannins CTs present in sainfoin SF, Onobrychis viciifolia are able to bind with proteins thereby reducing their degradation in the silo and the rumen, resulting in a shift in N excretion from urine to faeces. Red clover RC, Trifolium pratense contains polyphenol oxidase PPO, an enzyme that catalyses the oxidation of different phenolics into quinones. As CTs, quinones are able to form complexes with proteins that will similarly reduce their degradation in the silo and the rumen. The aim of this thesis was to investigate and quantify the potential benefits of using these two bioactive legume species on i quality and conservation of silages, ii rumen fermentation, digestive efficiency and sheep performance, and iii environmental footprint N excretion and CH4 emissions. We conducted two in vitro and two in vivo trials which were based on silages of pure legumes or of different mixtures with the grass species timothy T, Phleum pratense L., which served as control. In the in vitro trials, we focussed on silage quality, silage conservation and rumen fermentation, while in the in vivo trials, we focussed on lambs- performance, digestion efficiency, N balance and CH4 emissions. Including bioactive legumes in mixtures with grass improved, compared to pure grass, forage quality and fermentation during the silage making process, as well as proteins- protection from degradation within both the silos and the rumen. Lambs fed with the mixtures involving legumes responded with an increase in DM intake compared to their counterparts fed with T. Nevertheless, due to a possibly different fibre composition and to the presence of CT which impaired SF digestibility, lambs that consumed T-SF showed lower intake and performance than those that received RC-containing silages. In the rumen, RC proteins appeared more protected from degradation than SF ones, while in the subsequent parts of the digestive tract, the proteins-CT complexes from SF might less dissociate than the proteins-quinones ones from RC. This could partly explain the environment-friendly shift in N excretion from urine to faeces when animals are fed with T-SF. SF also allowed to slightly reduce CH4 emissions. Thus, utilizing bioactive legumes in livestock feeding practices is a promising strategy to produce animal products more sustainably. Our results show different benefits relative to the bioactive legume species involved, directed towards boosted forage quality and animals- performance for RC but towards lowered wastes for SF. Further research is thus needed to better characterize these benefits and enlarging investigations to other plant species, mixtures and potential benefits e.g. health. This will help to determine the appropriate choice of plant species according to the objectives.

Résumé : Les légumineuses permettent de réduire les intrants en élevage engrais, concentrés en raison notamment de leurs niveaux élevés en protéines. Cependant, à la fois pendant le processus d-ensilage et celui de fermentation dans le rumen, les protéines peuvent subir une importante dégradation, ce qui affecte la valeur nutritive des fourrages et induit des rejets d-azote N importants, notamment dans l-urine. Certaines légumineuses peuvent alors être d-un intérêt particulier car elles produisent des composés secondaires qui peuvent modifier positivement les processus fermentaires et digestifs. Ainsi, les tannins condensés CT présents dans le sainfoin SF, Onobrychis viciifolia sont capables de se lier aux protéines, réduisant leur dégradation dans le silo et le rumen et se traduisant par un transfert de l-excrétion d-azote de l-urine vers les fèces. Le trèfle violet RC, Trifolium pratense contient la polyphénoloxydase PPO, une enzyme qui catalyse l-oxydation de différents composés phénoliques en quinones. Comme les CTs, les quinones sont capables de former des complexes avec les protéines permettant de réduire leur dégradation dans le silo et le rumen. L-objectif de cette thèse était alors d-étudier et de quantifier les bénéfices potentiels de l-utilisation de ces deux espèces de légumineuses bioactives sur i la qualité et la conservation des ensilages, ii la fermentation ruminale, l-efficacité digestive et les performances des ovins, et iii l-empreinte environnementale excrétion d-N et de CH4. Nous avons effectué deux essais in vitro et deux essais in vivo, basés sur des ensilages composés de ces deux légumineuses, seules ou en mélange avec une graminée la fléole- T, Phleum pratense L. qui nous a servie de contrôle. Les essais in vitro nous ont permis de nous focaliser sur la qualité et la conservation des ensilages ainsi que sur la fermentation ruminale, tandis que les essais in vivo se sont concentrés sur la performance et l-efficacité digestive des agneaux, ainsi que sur leur bilan azoté et leurs émissions de CH4. L-inclusion de légumineuses bioactives dans les ensilages d-herbe a amélioré la qualité du fourrage, la fermentation pendant le processus d-ensilage ainsi que la protection des protéines contre une dégradation au sein du silo et du rumen. Globalement, l-alimentation des agneaux avec des mélanges comportant ces légumineuses s-est traduite par une augmentation de l-ingestion de matière sèche, en comparaison des agneaux alimentés avec la graminée pure. Néanmoins, en raison de la digestibilité nettement plus faible de T-SF, probablement due à une composition et une nature des fibres différentes ainsi qu-à la présence de CT, les agneaux ayant reçu T-SF ont montré une ingestion et des performances plus faibles que ceux ayant reçu les ensilages contenant RC. Dans le rumen, il semble que les protéines de RC aient été plus protégées de la dégradation que celles de SF, tandis que dans la suite du tractus digestif, les complexes formés entre protéines et CT avec SF se seraient moins dissociés que ceux formés entre protéines et quinones avec RC, ce qui pourrait en partie expliquer le transfert d-excrétion de l-N de l-urine vers les fèces, observé chez les agneaux alimentés avec T-SF et bénéfique pour l-environnement. SF a également permis de réduire légèrement les émissions de CH4. Ainsi, utiliser des légumineuses bioactives dans les pratiques d-alimentation des ruminants apparaît une stratégie prometteuse pour fournir des produits animaux de façon plus durable. Nos résultats montrent que chaque espèce apporte des avantages différents, plutôt orientés vers la qualité de l-aliment et les performances animales pour RC mais plutôt orientés vers la réduction des rejets pour SF. Des recherches complémentaires sont donc nécessaires pour mieux caractériser ces avantages et élargir les investigations à d-autres espèces, d-autres mélanges et d-autres bénéfices potentiels.

.

en fr

Keywords : Bioactive legumes Plant secondary compounds Condensed tannins Polyphenol oxidase Silage Mixtures Ruminants Production Wastes

Mots-clés : Légumineuses bioactives Composés secondaires Tannins condensés Polyphénoloxydase Ensilage Mélanges Rejets





Autor: Giuseppe Copani -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados