en fr No english title Altérations de roches encaissantes de gisements cobaltifères du district de Bou-Azzer Anti-Atlas, Maroc Reportar como inadecuado




en fr No english title Altérations de roches encaissantes de gisements cobaltifères du district de Bou-Azzer Anti-Atlas, Maroc - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 GENERIC-ENSMSE - Département Géochimie, environnement, écoulement, réacteurs industriels et cristallisation 2 SPIN-ENSMSE - Centre Sciences des Processus Industriels et Naturels

Abstract : No english abstract

Résumé : Le district cobaltifère de Bou-Azzer el Graara Anti-Atlas Central, MAROC se singularise par sa minéralisation en arséniures et sulfoarséniures de Fe, Co, Ni et la localisation systématique des gisements au contact de massifs de serpentinites précambriennes. Les indices minéralisés s-échelonnent sur 40 km le long de l-Accident Majeur de l-Anti-Atlas. Dans deux gisements particuliers, bien représentatifs du district, les phénomènes de transfert de matière affectant les épontes et les gangues de la minéralisation ont été étudiés. A Tarouni, les minéralisations pénètrent par des fractures dans un massif de diorite quartzique adjacent aux serpentinites. A une époque mal connue, ces fractures ont servi de guide à des solutions hydrothermales altérant les diorites quartziques selon un système de zones emboîtées à minéralogie différenciée. Face à la complexité des relations géométriques entre les associations minérales, l-étude de cette altération a nécessité l’apport, au modèle de la métasomatose de Korzhinskii , de développements théoriques concernant notamment l-étude des paragénèses de fracture. Les phénomènes mis en évidence par cette méthode comprennent : • une phase de percolation, caractérisée par des associations minérales assez banales séricite, quartz, magnétite, pyrite, chlorite, albite, et rappelant celles qui sont habituellement associées à la minéralisation des porphyres cuprifères. • Une phase de redistribution, pour une partie de la minéralisation sulfoarséniures, sulfures, dans les zones préexistantes. L-accent est mis sur l-intérêt métallogénique de pièges de ce type. Il apparaît également, à Tarouni, que la minéralisation se situe à l-intérieur du volume de roches transformées par la percolation ; ce volume, assez important, constitue donc un bon objectif de prospection ; de plus, la reconnaissance macroscopique de la diorite quartzique transformée est simple : Elle ne contient plus d’épidote. A Tamdrost, les amas minéralisés reposent sur un substratum de serpentinites et sont recouverts par plus de 200 mètres de couverture infracambrienne Précambrien III Pr. III . Celle-ci est composée d-un empilement d-horizons très perméables volcanodétritiques ou moins perméables laves et ignimbrites de composition rhyodacitique. L-étude minéralogique et géochimique de ces faciès conduit à séparer les transformations hydrothermales en deux catégories • Des transformations à caractère permanent, liées à des circulations de fluides dans les niveaux de forte perméabilité ; l-évolution géochimique des chlorites dans ces conditions est caractérisée par une sous-saturation initiale en Al₂0₃ et une saturation permanente en FeO + MgO.• Des transformations plus localisées, quoique de géométrie assez vague ; celles-ci se rapprochent, sur le plan minéralogique, de la percolation mise en évidence à Tarouni ; l-évolution géochimique des chlorites est ici caractérisée par la saturation en Al₂0₃ et un enrichissement progressif en FeO + MgO. Ces deux évolutions convergent vers une composition minéralogique et pétrographique commune chloritite susceptible de constituer un tampon pour la composition des fluides en équilibre avec la minéralisation. La succession minéralogique observée dans les gangues du gisement de Tamdrost est identique à celle que permet de prévoir l-étude thermochimique dans le système réduit : H₂0 - C0₂ - Si0₂ - Al₂0₃ - MgO - K₂0 , et ce jusqu-à 400°C. Il est donc possible d-interpréter simultanément la génèse des gangues et l-altération des épontes par la percolation, à l-interface entre serpentinites et Précambrien III, d’un fluide hydrothermal initialement en équilibre avec ce dernier : La transformation des serpentinites modifie la composition du fluide qui altère alors le Précambrien III. Pour ces phénomènes, ainsi que pour les phases majeures de la minéralisation, un âge Précambrien III est avancé. Dans le cadre de ce modèle génétique, le paramètre permettant d-expliquer les zonalités de répartition du minerai serait le pH.

en fr

Keywords : soils percolation

Mots-clés : Précambrien III pétrologie métasomatisme Gites minéraux transfert de masse





Autor: Daniel García -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados