en fr Assessment of the overall impact of diet on colorectal cancer in Cambodia, with special emphasis on endogenous and exogenous chemicals Evaluation de l’impact global des régimes alimentaires et des composés chimiques endReportar como inadecuado




en fr Assessment of the overall impact of diet on colorectal cancer in Cambodia, with special emphasis on endogenous and exogenous chemicals Evaluation de l’impact global des régimes alimentaires et des composés chimiques end - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 GENIAL - Ingénierie Procédés Aliments

Abstract : From the projection in the future of international bodies, non-communicable diseases such as cancer may increase more than communicable diseases in developing countries. The highlight of this burden may be due to the changing of dietary patterns and lifestyle. Currently, the evolution of food consumption, consumption pattern and colorectal cancer is very worrying worldwide. It is a disease in economically ‘developed- populations, and it is the second killer among other cancers; however, its incidence seems lower in poor countries. As the other developing countries, Cambodia has no system of food survey, no monitoring and control system of chemical substances, and also, there is no control and registration system for cancer. Thus, the objective of this research was to start the first observation of the relationship between dietary pattern and colorectal cancer in Cambodia. The general idea of the study was to identify the dietary patterns, and larger contributors to colorectal cancer in Cambodia, then to translate them into calories, nutrients and bioactive compounds, based on the existing database. Another goal was to assess the difference of dietary habit and cooking methods in the studied population that could lead to the production of colorectal carcinogens such as heterocyclic amines HAs and benzoapyrene BaP. In order to create the food consumption database needed for food risk assessment, a food consumption survey was conducted using 24-hour recall and food frequency questionnaire. A dietary assessment of HAs and BaP has been done, in order to establish a hierarchy of the importance of the risk that these substances represent to the health of this population. Dietary exposures to HAs and BaP were obtained by combining food consumption data, obtained from the individual food survey specially designed and carried out during this research, with the contamination data gathered from chemical analysis reported in the recent literature. The observation results have been compared with the toxicological reference values. The results show that dietary patterns in Cambodia have not changed yet to adapt to the Western diet, and contain higher levels of protected nutrients. The exposure to neoformed contaminants HAs and BaP was lower than the values reported among other Asian countries, and lowest as compared to the developed countries. The presence of endogenous compounds such as carbohydrates, dietary fibers, calcium and vitamin C, seems to protect the Cambodian population from colorectal cancer. Further research is needed to study the interaction of diet, lifestyle and the genetic background, and other factors as well.

Résumé : Dans les pays en voie de développement, les évolutions prévues par les organismes internationaux montrent une progression beaucoup plus importante des maladies chroniques non transmissibles, comme le cancer, que des maladies transmissibles. Actuellement, la majorité des études montre que la tendance à l-augmentation de l-incidence et de la mortalité par cancer colorectal est plus marquée dans les sociétés riches que dans les sociétés pauvres. Dans les pays développés le cancer colorectal est au deuxième rang en ce qui concerne la mortalité par cancer et les changements dans les habitudes alimentaires et le mode de vie sont souvent mis en cause dans son développement. Bien que les données épidémiologiques soient rares, les populations de la plupart des pays asiatiques ne sont pas conscientes du risque grandissant que peut constituer pour eux le cancer colorectal. Comme les autres pays en développement, le Cambodge n-a pas de système d-enquête de consommation alimentaire, ni de système de surveillance ou de contrôle des substances chimiques, ni de système d-enregistrement, de contrôle ou de dépistage des cancers. L-objectif de cette recherche était de débuter la première observation d-une relation entre régime alimentaire et cancer colorectal au Cambodge. L-idée générale était d-identifier les aliments grands contributeurs des régimes alimentaires de la population cambodgienne, et de les traduire en calories, nutriments et composés bioactifs en se fondant sur les bases de données existantes. Une étude a également été menée sur les comportements de cette population, en ce qui concerne ses habitudes alimentaires et les modes de préparation des aliments susceptibles de produire des substances cancérigènes telles que des amines hétérocycliques AH et du benzoapyrene BaP. Pour réaliser ce travail de recherche, une enquête de consommation alimentaire a été effectuée à l-aide d-un rappel sur 24 heures et d-un questionnaire de fréquence alimentaire, afin de créer une base de données dédiée pour servir à l-évaluation des risques. Ensuite, une évaluation de l-exposition aux AH et BaP a été effectuée, afin d-établir une hiérarchie du risque que ces substances posent pour cette population d-étude ; celle-ci a été réalisée en croisant les données de consommation alimentaire, obtenues par le biais d-une enquête de consommation alimentaire individuelle exécutée dans ce travail, avec les données de contamination rassemblées à partir des analyses chimiques reportées dans la littérature scientifique récente. Les résultats ont été comparés avec les valeurs toxicologiques de référence. Ils ont montré que les habitudes alimentaires au Cambodge n-ont pas encore changé pour s-adapter à l-alimentation occidentale, et qu-elles offrent plus de composés protecteurs. L-exposition aux contaminants néoformés AH et BaP a été plus faible par rapport aux pays régionaux ainsi qu-aux pays développés. La présence de composés endogènes tels que glucides, fibres alimentaires, calcium et vitamine C semble protéger la population cambodgienne du cancer colorectal. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier les interactions entre l-alimentation, le mode de vie et les facteurs génétiques, ainsi que d-autres facteurs également.

en fr

Keywords : Nutrients Dietary patterns Diet Colorectal carcinogens Colorectal cancer Cambodia

Mots-clés : Nutriments Habitude alimentaire Cambodge Cancer colorectal Carcinogène colorectal Aliment





Autor: Sokneang In -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados