en fr Supersymmetric Dark Matter candidates in light of constraints from collider and astroparticle observables Les candidats supersymétriques à la matière noire à la lumière des contraintes provenant des observables en collReportar como inadecuado




en fr Supersymmetric Dark Matter candidates in light of constraints from collider and astroparticle observables Les candidats supersymétriques à la matière noire à la lumière des contraintes provenant des observables en coll - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 LAPTH - Laboratoire d-Annecy-le-Vieux de Physique Théorique

Abstract : The Standard Model of particle physics has been strengthened by the recent discovery of the long-awaited Higgs boson. The standard cosmological model has met the challenge of the high precision observations in comology and astroparticle physics. However these two standard models face both several theoretical issues, such as the naturalness problem in the Higgs sector of the Standard Model, as well as observational issues, in particular the fact that an unknown kind of matter called Dark Matter accounts for the majority of the matter content in our Universe. Attempts to solve such problems have led to the development of New Physics models during the last decades. Supersymmetry is one such model which addresses the fine-tuning problem in the Higgs sector and provides viable Dark Matter candidates. Current high energy and high precision experiments give many new opportunities to probe the supersymmetric models. It is in this context that this thesis is written. Considering the Minimal Supersymmetric Standard Model MSSM, the simplest supersymmetric extension of the Standard Model of particle physics, and its conventional Dark Matter candidate, the neutralino, it is shown that collider constraints could provide informations on the very early Universe at the inflation area. It is also demonstrated that the Indirect Detection of Dark Matter, despite several drawbacks, can be a powerful technique to probe supersymmetric Dark Matter models. Beyond the MSSM it is shown that unique characteristics of the Dark Matter candidate in the NMSSM could be probed at colliders. The study of a supersymmetric model with an extended gauge symmetry, the UMSSM, is also developed. The features of another Dark Matter candidate of this model, the Right-Handed sneutrino, are analysed. More general constraints such as those coming from low energy observables are finally considered in this model.

Résumé : Le Modèle Standard de la physique des particules a été renforcé par la récente découverte du très attendu boson de Higgs. Le modèle standard cosmologique a lui relevé le défi de la haute précision des observations cosmologiques et des expériences d-astroparticules. Toutefois, ces deux modèles standards sont encore confrontés à plusieurs problèmes théoriques, comme le problème de naturalité dans le secteur de Higgs du Modèle Standard, ainsi que des problèmes observationnels à l-image des nombreuses preuves de l-existence d-un genre inconnu de matière, appelé Matière Noire, qui représenterait la majeure partie du contenu en matière de l-Univers. Les tentatives visant à résoudre ces problèmes ont conduit au développement de nouveaux modèles physiques au cours des dernières décennies. La supersymétrie est un de ces modèles qui traite du problème du réglage fin dans le secteur de Higgs et fournit de bons candidats à la Matière Noire. Les expériences actuelles de physique des hautes énergies et de haute précision offrent de nombreuses possibilités pour contraindre les modèles supersymétriques. C-est dans ce contexte que cette thèse s-inscrit. En considérant le Modèle Standard Supersymétrique Minimal MSSM, l-extension supersymétrique la plus simple du Modèle Standard, et son candidat à la Matière Noire, le neutralino, il est montré que les contraintes obtenues en collisionneur pourraient fournir des informations sur une période de l-Univers jeune, l-ère inflationnaire. Il est également démontré que la Détection Indirecte de Matière Noire, en dépit de plusieurs inconvénients, peut se révéler être une technique efficace pour explorer les modèles de Matière Noire supersymétrique. Au-delà du MSSM il est montré que des caractéristiques uniques du candidat à la Matière Noire dans le NMSSM peuvent être explorées aux collisionneurs. L-étude d-un modèle supersymétrique avec une symétrie de jauge étendue, le UMSSM, est également développée. Les caractéristiques d-un autre candidat de la matière noire de ce modèle, le sneutrino droit, sont analysées. Des contraintes plus générales telles que celles provenant d-observables de basse énergie sont finalement prise en compte.

en fr

Keywords : Right-Handed sneutrino Dark matter Supersymmetry Collider and astroparticles constraints

Mots-clés : Matière noire Supersymétrie Contraintes en collisionneur et d-astroparticule Neutralino Sneutrino droit UMSSM





Autor: Jonathan Da Silva -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados