De la théorie de lidentité Identity Theory à la sémiopragmatique de la communication : les identités multiples dans les interactions interpersonnellesReportar como inadecuado




De la théorie de lidentité Identity Theory à la sémiopragmatique de la communication : les identités multiples dans les interactions interpersonnelles - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CIMEOS - Communications, Médiations, Organisations, Savoirs

Résumé : La multiplicité des identités intéresse les sociologues autant sur le plan macro-social que micro-social. Source de tensions dans le premier cas, l-existence d-identités multiples constitue une source de repères intersubjectifs et de ressources de figuration face-work dans le deuxième. L-interactionnisme symbolique, inspiré par G.H. Mead et les philosophes pragmatiques, place l-identité au cœur des processus sociaux. Moins connue que l-École de Chicago, dont elle se différencie sur le plan méthodologique, l-École d-Iowa, autour de Sheldon Stryker, met en avant le lien entre les interactions interpersonnelles et la structure sociale qui les rend possible. La « théorie de l-identité » « Identity Theory » Stryker, Burke est née de cette vision interactionniste particulière. Elle modélise la manière dont l-individu gère ses différentes identités sociales, de rôle et de personne, activées d-une rencontre à une autre, selon une hiérarchie de saillance liée au potentiel de situation et à l-estime de soi. Autre approche qui s-intéresse à la co-construction intersubjective de sens dans les interactions, la sémiopragmatique de la communication Boutaud met en avant le caractère figuratif des identités. Performées pendant la rencontre, plusieurs identités peuvent être activées simultanément, constituant des sources de prévisibilité permettant aux acteurs d-anticiper, de s-expliquer et de justifier les actes des uns et des autres à l-intérieur d-un cadre situationnel négocié. Cette communication rejoint les développements les plus récents de la théorie de l-identité Burke et al., 2003, afin de proposer, conformément à ce cadre épistémologique, une conceptualisation du processus d-identification intersubjective qui s-appuie sur l-ensemble des identités activées dans une situation sociale. Plus concrètement, cette communication met en avant la manière dont les acteurs sociaux gèrent simultanément, au cours d-une rencontre, différentes identités, qu-ils invoquent implicitement ou explicitement pour des motifs indiciels, symboliques ou tactiques.





Autor: Alexander Frame -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados