De la culture à la communication au sein de lorganisation : Éléments de méthode pour une approche compréhensive des interactionsReportar como inadecuado




De la culture à la communication au sein de lorganisation : Éléments de méthode pour une approche compréhensive des interactions - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CIMEOS - Communications, Médiations, Organisations, Savoirs

Résumé : L-organisation est un univers signifiant, animé par des rites, des mythes et des valeurs. Pendant les années quatre-vingts, le concept de culture organisationnelle a connu un succès fulgurant, suivi, semble-t-il, d-un déclin tout aussi rapide. À la fin de la décennie, certains déclaraient déjà mort, un concept autour duquel il semblait y avoir très peu de consensus Frost et al., 1991 : 1. Pour mieux mettre en relation les diverses approches des nombreux travaux dans ce domaine, Joanne Martin et Debra Meyerson Meyerson et Martin, 1987 ; Martin, 1992 distinguent trois perspectives adoptées, par les uns et les autres, à l-égard de la culture organisationnelle. La perspective intégrationniste consiste à considérer la culture comme un ensemble consensuel de savoirs, partagé par les membres d-une organisation. La perspective différenciationniste postule l-existence de plusieurs sous-cultures contradictoires en son sein, alors que la perspective fragmentationniste nie l-existence de repères consensuels partagés, et privilégie une conception de l-organisation caractérisée par l-incohérence et l-ambiguïté. En apparence contradictoires, ces trois perspectives sont, en réalité, complémentaires, selon Martin et Meyerson, qui préconisent d-alterner les perspectives, pendant l-étude d-une culture, afin de prétendre à l-exhaustivité face à son objet de recherche. Les trois perspectives sur la culture organisationnelle permettent d-informer une approche sémiopragmatique de la communication des organisations. Les multiples cultures présentes au sein d-une organisation représentent des dispositifs qui préfigurent la communication perspectives intégrationniste et différenciationniste. Mais elles sont aussi sources d-incertitude et d-ambiguïté, sur le plan des interactions. À ce niveau, les acteurs sociaux remettent en cause et performent les repères culturels préfigurés, afin de faire sens de leur expérience. À travers l-exemple d-une association étudiante européenne, cet article examine la pertinence heuristique du concept de la culture organisationnelle, à la lumière des travaux de Martin, afin de mieux comprendre la manière dont les membres d-une organisation exploitent leurs savoirs partagés, dans leurs interactions, au service de la prévisibilité intersubjective et du sens dimensions symbolique et sémiotique de la culture. La culture associative, mais aussi les cultures des sous-groupes qui composent l-association, sont façonnées, au fil des rencontres, grâce à des cultures extérieures à l-association, en accord avec le projet collectif et les relations de pouvoir en son sein. Dans le jeu intersubjectif des identités multiples, ces cultures servent à structurer les interactions interpersonnelles entre les membres de l-organisation, en tant que repères de signification partagés. À travers la performance des traits culturels dans les interactions, les individus font sens, ainsi, de leur expérience sociale, tout en contribuant à faire évoluer les cultures au niveau de l-organisation.

en fr

Keywords : communication European association identity theory integration perspective organisation semiopragmatics

Mots-clés : approche sémiopragmatique association européenne culture communication organisationnelle théorie de l-identité perspective intégrationniste





Autor: Alexander Frame -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados