Sur le réseau électronique dans les composés a ionisation multipleReportar como inadecuado




Sur le réseau électronique dans les composés a ionisation multiple - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.



Résumé : J-ai montré que dans les sels monoionisés un réseau électronique d-une certaine parenté avec celui des métaux, est responsable de l-état cristallin, stable jusqu-au point de fusion T. Le nombre N des contacts orbitaux peut être calculé par la même loi des contacts T = F √N où F représente l-intensité d-interaction, du même ordre de grandeur dans les sels que dans les métaux fusibles. Dans une récente étude j-ai montré ensuite que dans les métaux le facteur F est proportionnel au nombre quantique orbital l des électrons superficiels. Dans l-étude suivante je montre que dans les combinaisons à ionisation multiple, le facteur F est proportionnel au degré d-ionisation i. Dans des combinaisons d-ionisations différentes à égal état cristallin et à égal nombre N des contacts, le point de fusion doit être lui-même proportionnel au degré d-ionisation. Les points de fusion de KCl 1 045° K, CoO 2 083°, TiN 3 220° et TaC 4 150° sont en effet dans les rapports 1 : 2 : 3 : 4 comme leurs degrés d-ionisation. Ces lois ont été appliquées à un grand nombre de combinaisons cristallisant dans les types de NaCl, ZnS et BN. C-est le sous-étage p6 qui fournit les électrons en contacts. Finalement le traitement du graphite d-après les mêmes principes permet de le considérer comme combinaison à ionisation quadruple.

Keywords : crystal properties melting point





Autor: Robert Forrer

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados