Sur la détermination par la méthode wilson de la nature et de lénergie des particules émises lors des transmutations. application à la réaction 105B α, p 136CReportar como inadecuado




Sur la détermination par la méthode wilson de la nature et de lénergie des particules émises lors des transmutations. application à la réaction 105B α, p 136C - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.



Résumé : L-étude par la méthode Wilson de l-incurvation des trajectoires par un champ magnétique élevé a été utilisée pour la détermination de l-énergie et de la nature des particules lourdes protons, deutérons, hélions émises lors des diverses réactions nucléaires. Les trajectoires des rayons émis par les cibles sont observées dans une chambre à détente, spécialement construite pour ce genre d-études, où règne un champ magnétique de 16 000 gauss environ, produit par deux grosses bobines sans fer, dans lesquelles circule pendant la détente un courant de 8 000 ampères. On a effectué deux séries d-études : 1° l-étude de la distribution énergétique des protons émis lors de la réaction : 2° l-analyse des trajectoires des particules émises lors de l-irradiation par les rayons α d-une cible épaisse de paraffine lourde 98 pour 100 de deutérium. Comme source des rayons α on a utilisé dans les deux cas une forte préparation de polonium d-environ 80 millicuries. Les résultats numériques de la première série de mesures, concernant le processus 10 5B α, p 136C sont les suivants : On a trouvé un groupe de protons correspondant à Q = 4,4 MeV, valeur s-accordant avec celle déduite des masses calculées par Oliphant. L-énergie maximum des protons observés est de 9 MeV α incidents de 4,8 MeV et le groupe correspondant s-étend, en raison des conditions géométriques, jusqu-à 7,5 MeV. Entre 7,5 et 6,5 MeV on n-observe aucun proton, tandis qu-entre 6,5 et 5,5 MeV il y a un nouveau groupe correspondant à Q = 2,0 MeV. Il semble donc que le groupe Q = 3,1 MeV, précédemment signalé par d-autres auteurs, n-existe pas, et qu-il doit être remplacé par deux groupes : Q = 4,3 et Q = 2,0 ± 0,3 MeV d-intensité comparable.

Keywords : artificial disintegration and induced radioactivity





Autor: F. Joliot I. Zlotowski

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados