Le concept de rapport social, comme socle possible et acceptable d’une approche intégrée en sciences sociales Reportar como inadecuado




Le concept de rapport social, comme socle possible et acceptable d’une approche intégrée en sciences sociales - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 CSU - Cultures et sociétés urbaines - UMR7112

Résumé : Toutes les sciences sociales et la plupart des courants théoriques utilisent le terme de « rapport social », mais aucun n-en donne une définition réutilisable par les autres et ne lui donne le même statut. Or nous avons aujourd-hui la possibilité de le conceptualiser de manière solide et acceptable, en en montrant la centralité pour comprendre l-histoire des sociétés. Les rapports sociaux qui structurent les sociétés rapport capital-travail, rapport étatique, rapport de genre, rapport marchand, rapport coopératif, rapport religieux, rapport domestique, etc. régissent un nombre variable d-activités humaines variées dans le temps et l-espace, et sont donc indépendants de la nature de ces activités. Les distinctions économique, politique, idéologique, symbolique, couramment utilisées pour les catégoriser, sont inopérantes pour décrire leur logique de reproduction, qui implique indissolublement ses aspects si l-on veut à tout prix les y rechercher. Les rapports sociaux génèrent une réalité qui leur est propre et des catégories d-entendement qui vont avec. La domination d-un rapport social sur les autres se manifeste notamment par l-universalisation et la naturalisation de sa réalité et de ses classifications. Les rapports sociaux sont en fait des manières différentes de vivre ensemble. Leurs logiques de reproduction entrent en confrontation lors de leur extension à tout ou partie des activités humaines. Ainsi redéfini, le concept de rapport social ouvre une voie nouvelle, possiblement commune , pour les sciences sociales. Il permet en effet de surmonter, de manière plus fruc-tueuse que d-autres concepts, nombre d-oppositions classiques ou plus récentes qui font piétiner le débat scientifique. Il amène à relancer la recherche dans de nouvelles directions au-delà des frontières disciplinaires, comme : mettre en évidence les logiques de reproduction de tous les rapports sociaux, retracer l-histoire de leur confrontation et le champ des possibles qu-ils créent, caractériser chaque société comme une combinaison-confrontation particulière de rapports sociaux et ce faisant à en comprendre autrement la trajectoire et les crises, analyser les pratiques individuelles, leurs variations et leurs ambiguïtés à la lumière des logiques différentes, souvent contradictoires, des rapports sociaux dans lesquels chacun est impliqué, historiciser et renommer en autant de réalités différentes des objets d-étude classiques universalisés comme travail, technique, organisation, institution, salaire, monnaie, etc. au regard des différents rapports sociaux qui les ont régis, etc. Le schéma d-analyse précédent est utilisé, à titre d-illustration, pour comprendre la confrontation du rapport capital-travail et du rapport étatique, et le rôle de cette confrontation dans l-actuelle crise et le désarroi de la gauche, notamment en France. Une voie de renversement possible du rapport de force est esquissée.

Mots-clés : rapport social oppositions conceptuelles en sciences sociales interdisciplinarité trajectoires nationales pratiques individuelles





Autor: Michel Freyssenet -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados