Adaptation phénologique du pin dAlep au changement climatiqueReportar como inadecuado




Adaptation phénologique du pin dAlep au changement climatique - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 UR EMAX - Ecosystèmes méditerranéens et risques 2 CEFE - Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive

Résumé : La phénologiea du pin d-Alep a été observée de façon continue de 2007 à 2010 sur un dispositif expérimental situé dans le domaine départemental de Font-Blanche Bouches-du-Rhône. Des mesures de croissance ont été effectuées annuellement le long d-un transect altitudinal allant de 80 m sur la côte Saint-Mitre, Bouches-du-Rhône jusqu-à 650 m Siou-Blanc, Var. Le dispositif de Font-Blanche comprend une zone d-exclusion permanente de 30% des précipitations, une zone irriguée au printemps et en automne et deux zones témoins, pour simuler les effets du changement climatique sur la pluviométrie. Le réchauffement climatique en cours se traduit par d-importantes modifications phénologiques, et notamment des variations du polycyclisme. De 2008 à 2010, le pin d-Alep à Font-Blanche a montré une activité quasiment ininterrompue sur toute l-année: le premier cycle de croissance printanier a ainsi démarré dès les mois de novembre ou décembre de l-année précédente, au lieu de février-mars. En 2009 et 2010, l-apparition des boutons floraux mâles a été observée en décembre, soit avec 1 à 2 mois d-avance, phénomène qui n-avait jamais été mentionné. En raison d-automnes chauds, des cycles de croissance très tardifs sont apparus en octobre ou début novembre, conduisant à des pousses inachevées, sans aiguilles ou portant des aiguilles très petites. La fréquence de ce phénomène semble avoir augmenté dans les 10 dernières années. Il a conduit à de nombreux avortements de pousses mal lignifiées suite à des dégâts de gel ou de champignons en hiver. L-exclusion de pluie a diminué le nombre annuel de cycles de croissance des pousses et la durée de ces cycles. Elle a aussi diminué la vitesse de croissance des aiguilles. L-irrigation a augmenté le nombre et la durée des cycles, qui ont été plus précoces. Elle a permis une croissance active et continue des aiguilles et d-une partie des pousses en été. L-analyse rétrospective sur 15 ans de nombreuses branches le long du transect a permis de quantifier l-évolution temporelle du polycyclisme. Elle montre que la phénologie est contrainte à la fois par la longueur et la précocité de la sécheresse d-été, et aux plus hautes altitudes par le froid qui limite la durée de la saison de végétation. Le changement climatique joue de façon opposée sur ces deux contraintes. - Phenologic phases of Aleppo pine were observed weekly from 2007 till 2010 in experimental plots, in Font-Blanche forest Bouches-du-Rhône, France, and along an altitudinal transect from 80 m of elevation on the coast up to 650 m. Font-Blanche experiment includes a permanent rain exclusion plot -30 %, a plot irrigated in spring and autumn and two control plots, to simulate the effects of the climate change on rainfall. The current climate warming induced important phenologic modifications. From 2008 till 2010, Aleppo pine in Font-Blanche showed an almost continuous activity throughout the year: The first growth cycle of spring started in November or December of the previous year, instead of February-March. In 2009 and 2010, the development of male floral buds was observed in December, 2 - 3 months too early, which had never been mentioned. Because of warm autumns, very late growth cycles appeared in October or the beginning of November, leading to unfinished shoots, needleless or carrying very small needles. The frequency of this phenomenon seems to have increased in the last 10 years. It led to numerous abortions of shoots insufficiently lignified following damages by frost or fungus in winter. The rain exclusion reduced the annual number of shoot growth cycles and the duration of these cycles. It also slowed down the lengthening of needles. Irrigation increased the number and the length of cycles, which also started earlier. It allowed an active and continuous growth of needles and of part of the shoots in summer. A 15-year retrospective branch analysis along the transect allowed quantifying polycyclism evolution. It showed that phenology is forced by the length and the earliness of the summer drought, and at the highest elevation by cold which limits the duration of the growth season. Climate change has opposite effects through these two constraints.

Keywords : FORET MEDITERRANEENNE PINUS HALEPENSIS PHENOLOGIE CHANGEMENT CLIMATIQUE POLYCYCLISME CROISSANCE VEGETALE FLORAISON FRUCTIFICATION AIGUILLES DE PIN IRRIGATION BOUCHES DU RHONE FONT BLANCHE PHENOLOGY CLIMATE CHANGE POLYCYCLISM GROWTH FLOWERING FRUITING NEEDLES RAIN EXCLUSION





Autor: M. Vennetier - F. Girard - C. Didier - S. Ouamim - C. Ripert - L. Misson - R. Estève - W. Martin - A. Ndiaye-Boubacar -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados