Ruissellement agricole : cerner les marges de manoeuvre par une modélisation des pratiques de productionReportar como inadecuado




Ruissellement agricole : cerner les marges de manoeuvre par une modélisation des pratiques de production - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

1 SADAPT - Systèmes Agraires Développement : Activités, Produits, Territoires 2 SYSTEM - Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens

Résumé : Pour mieux orienter la recherche de solutions techniques qui limitent le ruissellement et l-érosion, les auteurs utilisent des modèles de décision dans les exploitations agricoles. En appréciant les marges de manoeuvre des agriculteurs, on évite de proposer des solutions non réalisables. Dans une région très sensible au ruissellement et à l-érosion, le Pays de Caux Seine-Maritime, France, après enquête auprès d-agriculteurs, on a modélisé les décisions d-assolement et d-organisation du travail. On teste ainsi s-il est possible de localiser autrement les successions de cultures sur le territoire de l-exploitation, de façon à réduire le ruissellement des zones où il est le plus nocif et s-il est envisageable d-introduire dans l-organisation du travail de nouvelles techniques. Il ressort de l-application de ces modèles qu-il est impossible de reconsidérer la localisation des cultures. En revanche, on peut introduire de nouvelles techniques pendant les périodes de culture et surtout d-interculture, avec un résultat qui reste aléatoire. Les techniques qui n-ont d-autres finalités que de réduire le ruissellement ne sont évidemment pas prioritaires aux yeux de l-agriculteur lorsque leur réalisation entre en concurrence avec les objectifs de production. Plutôt que d-introduire de nouvelles techniques, il faut donc plutôt rechercher des modalités d-intervention qui rendent compatibles maîtrise du ruissellement et élaboration du rendement. - To guide research on methods for reducing erosive surface runoff, while avoiding unfeasible solutions, it was of interest to assess how much leeway farmers have in this regard. The study was conducted in the Caux area Seine-Maritime, France, which is susceptible to surface runoff and erosion. We investigated the possibility of moving crop rotations around the farm to avoid growing crops most susceptible to runoff at the uphill end. We also assessed the possibility of introducing new options that reduce surface runoff into the farming calendar. These questions were first dealt with in separate fields using a rotation decision model, and then a work-planning decision model was used to assess the farm as a whole. We showed for a stylised case that farmers have not much leeway for rotation-blocks modifications. The work-planning model indicates that it should be possible to introduce an intermediate crop, but only on one-sixth of the overall area. The ultimate solutions should involve cultivation procedures that do not disrupt the farmer-s work-planning model, and operational strategies that make runoff control compatible with productive farming. Research to this end is currently under way.

Mots-clés : RUISSELLEMENT MODELISATION PRATIQUE AGRICOLE EROSION ROTATION DES CULTURES PRODUCTION AGRICOLE PAYS DE CAUX





Autor: P. Martin - F. Papy - V. Souchere - A. Capillon -

Fuente: https://hal.archives-ouvertes.fr/



DESCARGAR PDF




Documentos relacionados