Capítulo 7. Succes vs Echec, Les Cas Pratiques- Gestion par Compétences - Departamento de Negocios Internacionales.Reportar como inadecuado




Capítulo 7. Succes vs Echec, Les Cas Pratiques- Gestion par Compétences - Departamento de Negocios Internacionales. - Descarga este documento en PDF. Documentación en PDF para descargar gratis. Disponible también para leer online.

Capítulo 7. Succes vs Echec, Les Cas Pratiques- Gestion par Compétences - Departamento de Negocios Internacionales. - Licenciatura en Administración de Negocios Internacionales. - Escuela de Negocios - Universidad de las Américas Puebla.

Autor: Fernández Vargas, Salvador

Fuente: http://catarina.udlap.mx/


Introducción



CHAPITRE VII SUCCES VS ECHEC, LES CAS PRATIQUES SOMMAIRE. 7.1 Giteva 7.2 Kimberly Clark 7.3 Grupo Modelo 7.4 Autobuses de Oriente 7.5 Productos Químicos Naturales 7.6 Synthèse 7.1 GITEVA Actuellement, si nous analysons quels sont les critères qu’utilise l’industrie mexicaine au moment de planifier ou prendre des cours de qualification, nous observons qu’ils répondent à deux tendances. - Résoudre un problème dans spécifique ses processus productifs ou &opérations. - Où a un rapport dans laquelle on expose la quantité et la diversité de cours que doit approuver un travailleur s’il souhaite être promu.
L’entreprise choisit alors un organisme instructeur, suivant son habileté, qui livre les cours aux travailleurs qu’elle estime qui doivent travailler. Les cours dans les deux options sont faits en fonction ce que l’entreprise recherche, l’organisme instructeur enquêté (Giteva) ne dispos pas de cours de bases.
Ce sont des programmes adressés a l’organisation demander du cours, qui considèrent le degré de qualification dont il va recevoir les connaissances.
Il existe des différences entre des opérateurs qui développent la même activité mais qui travaillent dans des entreprises différentes, c’est pour cela qu’on considère l’importance du facteur ce degré de qualification. Le contrôle qui est effectué lors du cours est fait de façon numérique, il consiste à livrer le cours à une certaine quantité de travailleurs en un certain temps.
L’organisme instructeur applique un instrument de mesure de connaissances a la fin du cours, mais l’évaluation sur ce qui a été appris est effectuée seulement a la fin du cours.
Mais un contrôle qualitatif permet de voir l’efficacité de ces cours dans les processus productifs, a savoir, si les travailleurs appliquent les nouvelles techniques ou les outils appris (entraiment une diminution de coûts ou de temps), n’est pas effectué. 7.2 KIMBERLY CLARK Les compé...






Documentos relacionados